ActuNautique.com

Malversation financière en vue concernant le rachat de deux bateaux de l'ex-SNCM par Corsica Linea ?

Une perquisition a été menée mardi dernier à l'Office des transports de la Corse, ainsi qu'aux bureaux et domiciles de chefs d'entreprise du consortium Corsica Maritima, repreneur de la SNCM. Le parquet national financier s'intéresserait de près aux conditions de vente de deux navires à la CTC (collectivité territoriale de Corse). 

Malversation financière en vue concernant le rachat de deux bateaux de l'ex-SNCM par Corsica Linea ?
Malversation financière en vue concernant le rachat de deux bateaux de l'ex-SNCM par Corsica Linea ?

La perquisition des bureaux de l'office des transports a été réalisée à la demande du Parquet national financier, qui s'interroge sur le rachat de la SNCM par une holding d'entrepreneurs corses, la Corsica Maritima, à l'origine de la création de la nouvelle compagnie, Corsica Linea. 

D'autres perquisitions ont également eu lieu chez ces chefs d'entreprise dans la région de Bastia et Ajaccio. 

En cause, les conditions de revente de deux bateaux à la collectivité territoriale de Corse par Corsica Maritima. 

Le Paglia Orba et le Monte d'Oro, acquis pour 3 millions d'euros chacun lors de la liquidation de la SNCM, avaient été promis à un prix de 10 millions... pour la collectivité territoriale de Corse. 

Les employés de la SNCM n'avaient pas caché leurs doutes sur les conditions de la revente des actifs de la compagnie maritime, opérée l'année dernière. 

Alors que les élections territoriales se dérouleront dans seulement deux mois, aucune des parties engagées dans l'affaire n'a encore réagi.

Partager cet article

Commenter cet article