ActuNautique.com

Un trou de 80 000 km² repéré dans les glaces de l'Antarctique

Des scientifiques ont détecté un trou de 80 000 km² dans la glace de l'Océan Austral. 

Images satellites de la polynie observée depuis septembre / Photo de polynie dans l'Arctique
Images satellites de la polynie observée depuis septembre / Photo de polynie dans l'Arctique
Images satellites de la polynie observée depuis septembre / Photo de polynie dans l'Arctique

Images satellites de la polynie observée depuis septembre / Photo de polynie dans l'Arctique

D'après le site Internet Motherboard, le trou aurait commencé à s'ouvrir en septembre dans la mer de Weddel et mesurerait environ 80 000 km², soit une superficie comparable à celle de l'Autriche ou de la République Tchèque. 

Cette polynie (étendue d'eau entourée par la banquise dans les régions polaires) apparaît pour la deuxième année consécutive. Avant 2016, elle n'avait plus été observée depuis les années 1970. 

« C'est comme si un géant avait perforé la glace de la banquise à coups de poing », s'étonne Kent Moore, physicien de l'atmosphère et professeur à l'Université de Toronto. 

Une polynie se forme lorsque de l'eau plus salée et plus chaude, entraînée par les courants marins, revient à la surface. La glace disparaît alors peu à peu de la zone, malgré le froid polaire ambiant, ce qui provoque un trou dans la banquise. 

Une polynie de 300 000 km² avait déjà été repérée dans la même région en 1974, pendant trois hivers de suite, avant de disparaître. Un autre trou avait apparu pendant l'hiver 2016, mais celui de cette année est bien plus vaste. 

Les scientifiques ne comprennent pas encore très bien les processus qui ont entraîné la formation de cette polynie et ne savent pas si elle est imputable au réchauffement climatique. « Si nous n'avions pas de satellite, nous n'aurions jamais su qu'elle était là », a continué Kent Moore. 

  

Partager cet article

Commenter cet article