ActuNautique.com

Volvo Ocean Race - C'est parti pour le Prologue de la 13° édition de la course mythique

Le départ du Prologue de la Volvo Ocean Race a été donné dimanche à 17h15, avec un peu de retard en raison du manque de vent devant Lisbonne.

Volvo Ocean Race - C'est parti pour le Prologue de la 13° édition de la course mythique

Le départ du Prologue de la Volvo Ocean Race a été donné dimanche à 17h15, avec un peu de retard en raison du manque de vent devant Lisbonne. Les sept équipages ont mis le cap sur Alicante, distante de 700 milles, où ils sont attendus en milieu de semaine pour l’inauguration officielle du Village départ de la Volvo Ocean Race.

Les 62 marins (plus les 7 reporters embarqués) ont dû s’armer de patience ce dimanche au moment de s’élancer pour le Prologue de la 13e édition de la Volvo Ocean Race. Le vent était en effet aux abonnés absents à la sortie du Tage, la mer complètement lisse, obligeant le Directeur de course Phil Lawrence et son équipe à décaler le départ de deux heures et quart et à positionner la ligne plus au sud, afin de trouver une brise suffisamment établie pour lancer les sept VO65 à l’assaut des 700 milles du parcours, destination Alicante. C’est finalement à 17h15, heure française (16h15 sur place), qu’a pu être donné le coup d’envoi libérateur dans une brise de nord-ouest d’une petite dizaine de nœuds.

Pour ce Prologue qui, rappelons-le, ne compte pas au classement général de la course autour du monde longue de 45 000 milles, mais sert de galop d’essai avant la première étape qui fera le chemin inverse, entre Alicante et Lisbonne (départ le dimanche 22 octobre), les sept teams ont misé sur des configurations d’équipage différentes : huit équipiers à bord (dont une femme) de Team Sun Hung Kai/Scallywag et Team Brunel, qui a dû au dernier moment se passer des services de la Britannique Annie Lush, victime d’une grippe, neuf (dont deux femmes) sur Dongfeng Race Team, Vestas 11th Hour Racing, Mapfre et Team AkzoNobel, dix (dont cinq femmes) sur Turn the Tide on Plastic.

C’est l’équipage espagnol de Mapfre, mené par Xabi Fernandez, avec l’expérimenté Juan Vila à la tactique, qui a pris le meilleur départ, visiblement décidé à confirmer les bonnes dispositions affichées en août sur « l’Etape 0 », constituée de quatre courses (Tour de l’île de Wight, Rolex Fastnet Race, Plymouth-Saint-Malo, Saint-Malo-Lisbonne), qu’il avait remportée devant Dongfeng Race Team, auteur de son côté d’un départ manqué, ce qui l’a obligé à s’élancer en queue de flotte. « Ce Prologue est une excellente opportunité de s’entraîner car ce sera une course côtière, comme sur la première étape. Nous avons hâte d’y aller et nous sommes vraiment motivés », avait confié juste avant le départ Pablo Arrante, chef de quart sur le bateau espagnol.

Après une demi-heure de course, on constatait déjà des premiers décalages est-ouest, avec notamment une route plus au large choisie par Vestas 11th Hour Racing, alors pointé en tête. « Pour ce Prologue, notre objectif est vraiment d’apprendre, nous voulons savoir où nous en sommes par rapport aux autres, parce que le bateau le plus rapide gagnera cette course », a confié Charlie Enright, skipper du VO65 battant pavillon danois.

D’après les @RaceExperts de la course, les sept équipages peuvent s’attendre à un début de course avec beaucoup de manœuvres à effectuer dans du vent faible le long des côtes portugaises. Il s’agira ensuite de gérer au mieux le passage du Détroit de Gibraltar, prévu mardi, avec d’abord une petite bulle anticyclonique à contourner au niveau du Cap Saint-Vincent, puis un vent assez fort de face (20-30 nœuds), avant de réussir la remontée vers Alicante où la flotte pourrait arriver le mercredi 11, le jour de l’ouverture officielle du Village de la Volvo Ocean Race. Soit trois jours avant la première Course In-Port, prévue le 14 octobre.

 

Partager cet article

Commenter cet article