ActuNautique.com

Transat Jacques Vabre - 36 milles d'écart à peine entre les 2 premiers Ultim, à 24H00 de leur arrivée

Fernando de Noronha dans leur tableau arrière, les deux Ultim de tête se rapprochent de la corne du Brésil.

Transat Jacques Vabre - 36 milles d'écart à peine entre les 2 premiers Ultim, à 24H00 de leur arrivée
Transat Jacques Vabre - 36 milles d'écart à peine entre les 2 premiers Ultim, à 24H00 de leur arrivée

L’alizé de sud-est puissant (20 nœuds établis) les propulse à de belles vitesses moyennes : 600 milles avalés ces dernières 24 h, et toujours Sodebo Ultim’ en tête avec 36 milles d’avance.

Le duo Coville/Nélias avance nettement plus vite avec 5 nœuds de plus au compteur sur la dernière heure que Josse/Rouxel ! Leurs trajectoires va les faire longer les côtes brésiliennes balayées en ce moment par un vent bien établi. La dernière ligne droite promet d’être rapide, même si la baie de Tous les Saints peut réserver des surprises ! ETA : lundi 13 novembre début d'après-midi...

1 500 milles derrière, l’histoire est tout autre. Prince de Bretagne, FenêtréA – Mix Buffet et Arkema se préparent à entrer dans le Pot au noir ce soir, la zone de convergence intertropicale, ce no man’s land capricieux où le vent tournoie dans tous les sens.

Le tandem Roucayrol/Pella compte bien se refaire la cerise et diminuer leur écart de 100 milles avec les patrons Le Roux/Riou. Ciela Village, comme prévu, se déroute sur Mindelo au Cap Vert pour réparer les sérieux problèmes techniques qui les handicapent depuis mardi dernier : pilote automatique, fissure du pont au niveau du point d’amure, aériens défectueux…

Imoca 60 : Dick/Eliès intouchables ?

Une trajectoire parfaite, une vitesse régulière, une stratégie bien établie, St Michel-Virbac gère parfaitement sa place de leader depuis la sortie de la Manche ! Leurs camarades de jeu (Bureau Vallée 2, Bastide Otio, Malizia II, Generali) ont dû manœuvrer cette nuit (empannage) pour se recaler plus à l’ouest. « La position ouest est la moins risquée pour l’entrée et la sortie du Pot au noir » expliquait ce matin Yann Eliès qui confiait également contrôler leur adversaire direct SMA en maintenant une avance qui devient confortable : 70 milles.

Tout est encore possible dans les Class40

Imerys Clean Energy tient la flotte des Class40 d’une courte tête ! Autant dire que Phil Sharp et Pablo Santurde doivent être aux réglages fins pour contenir le diabolique VandB qui ne fait que grappiller des milles : 12 milles d’écart seulement ce matin. 4 bateaux régatent à couteaux tirés sur l’échiquier atlantique : Imerys Clean Energy, VandB, Team Work et Aïna Enfance et Avenir. A noter l’incroyable tandem normand Olivier Cardin/Cedric Château sur Région Normandie Junior Senior by Evernex en 5e position et plus rapide que la tête de course… mais positionnés très à l’est. « On verra ce que ça donnera" confiait hier soir Cédric, bienheureux de leur première participation à la Transat Jacques Vabre !

=> Notre Dossier Spécial Transat Jacques Vabre 2017

Transat Jacques Vabre - 36 milles d'écart à peine entre les 2 premiers Ultim, à 24H00 de leur arrivéeTransat Jacques Vabre - 36 milles d'écart à peine entre les 2 premiers Ultim, à 24H00 de leur arrivée
Transat Jacques Vabre - 36 milles d'écart à peine entre les 2 premiers Ultim, à 24H00 de leur arrivéeTransat Jacques Vabre - 36 milles d'écart à peine entre les 2 premiers Ultim, à 24H00 de leur arrivée

Partager cet article

Commenter cet article