ActuNautique.com

Transat Jacques Vabre - la flotte s'étire, du Cap Vert à Madère

Cette nuit, aucun changement de leader n'est intervenu sur la Transat Jacques Vabre. IL ne faut toutefois pas en déduire que les duos de navigateurs se reposent pour autant !

Transat Jacques Vabre - la flotte s'étire, du Cap Vert à Madère

Au large du Cap Vert, l’alizé perturbé a nettement ralenti les Ultimes et l’écart s’est logiquement resserré. La dépression orageuse va également affecter les IMOCA et les Multi50 qui déboulent encore à 20 nœuds ce matin.

Pas de répit non plus chez les Class40 qui vont passer par le travers de Madère à la mi-journée, à plus de 15 nœuds de moyenne ! En tête de flotte, la mer plus calme et les températures à la hausse rendent la vie un peu plus facile. Propice à réparer les petits bobos, communiquer… et passer du temps dans les fichiers météo.

Ultim : ca se resserre en tête !

Le joli coup de Sodebo Ultim’ qui lui avait permis hier de creuser un écart de plus de 60 milles sur le Maxi Edmond de Rothschild n’est plus qu’un lointain souvenir.

Son avance a ainsi fondu : 16 milles ce matin au pointage de 5 heures.  « Dans ces conditions, tu es chasseur et tu deviens vite chassé » commentait Thomas Coville, pas très satisfait de voir son concurrent glisser sous son vent… exactement comme il l’avait fait il y a deux jours. Le skipper de Sodebo Ultim’ sait bien que la course se joue dans les 36 prochaines heures, celles qui séparent les deux trimarans de l’entrée du Pot au noir.
 

Multi 50 : une journée de glisse en perspective

C’est sans doute la première journée depuis le départ où les Multi50 vont pouvoir glisser comme on en rêve en multicoque. La mer s’est rangée, les grains assagis, « la piste noire » que décrivait hier Erwan Leroux est passée rouge. Mais ce n’est que de courte durée, car devant les étraves de FenêtréA-Mix Buffet et Arkema, le vent va mollir et il va falloir pousser sur les bâtons. Pas mal de manœuvres et de changements de voile sans doute sous l’influence de la dépression orageuse Canarienne. Le décalage de 50 milles dans l’Ouest de FenêtréA-Mix Buffet paiera-t-il ?


Imoca : à 20 noeuds, tout simplement

Même schéma météo pour les Imoca de tête qui glissent encore à 20 nœuds. « La soirée encore tendue hier, mais la nuit nettement plus calme avec moins de grains » raconte Gwénolé Gahinet sur SMA. Le co-équipier de Paul Meilhat attend avec impatience que les conditions se compliquent dans l’alizé perturbé et le Pot au noir, encore distant de 4 jours de mer. Car en vitesse pure dans le vent soutenu, St-Michel Virbac paraît décidément intouchable. Il navigue plus vite (0,5 nœuds) et plus bas que toute la flotte, avec une maîtrise totale de sa trajectoire. Il a porté son avance à une cinquantaine de milles sur ses deux plus dangereux concurrents, SMA et Des Voiles et Vous !


Class 40 : vers des vitesses record !

Encore secoués par une mer courte et stressés par les grains, les bateaux de tête ont hâte d’être à ce soir où les conditions devraient enfin autoriser un peu de relâchement.

Gros rythme toujours en tête de flotte menée par Phil Sharp et Pablo Santurde (Imerys Clean Energy). La sensation du jour vient de V and B. Seconds ce matin, Maxime Sorel et Antoine Carpentier sont les plus rapides et taquinent le record historique des Class40 avec 372 milles sur la route en 24 heures ! (15,5 nœuds de moyenne). Le tandem revient de loin, occupé il y a deux jours à restratifier la cloison étanche ayant décollée de la coque !

Le menu météo du jour est d’arriver à glisser suffisamment pour bien s’écarter du dévent de Madère. Les Italiens Andrea Fantini et Alberto Bona sur Enel Green Power semblent se dérouter sur Lisbonne.

Classement de la Transat Jacques Vabre au 10 novembre 7h00Classement de la Transat Jacques Vabre au 10 novembre 7h00
Classement de la Transat Jacques Vabre au 10 novembre 7h00Classement de la Transat Jacques Vabre au 10 novembre 7h00

Classement de la Transat Jacques Vabre au 10 novembre 7h00

Partager cet article

Commenter cet article

Golomer paul 10/11/2017 11:20

Merci , pour vôtre reportage sur les avancées et reculs des SPORTIFS ,maintenant , approchent du trou NOIR ? ? ? que va-t-il se PASSER ? C 'est là que l'on gagne ou que l'on perd + la chance . Maintenant = travail sur la "METEO " Bonne Chance a TOUS . P. G .