ActuNautique.com

Transat Jacques Vabre - présentation d'une course mythique... en double

Dimanche en début d'après midi, l'édition 2017 de la Transat Jacques Vabre s'élancera du Havre, pour rejoindre Salvador de Bahia au Brésil, suivant la traditionnelle Route du Café qui débuta en... 1728 ! ActuNautique Yachting Art vous propose d'en savoir plus sur cette transat un peu particulière...

Photo Jean-Marie Liot / ALeA / TJV2017

Photo Jean-Marie Liot / ALeA / TJV2017

Transat Jacques Vabre : un peu d'histoire

C’est en 1993 que la ville du Havre et la marque Jacques Vabre fondent la Transat Jacques Vabre. Cette première édition se courait en solitaire, mais déjà l’esprit « duo » planait...

Et dès 1995, la transatlantique devenait une course en double. La règle de deux s’est donc imposée très rapidement.

L’origine de la Transat Jacques Vabre est fondée sur l’histoire des grandes routes maritimes atlantiques : ces dernières sont essentiellement liées au formidable essor économique entre les continents américains et européens, la première Transat Jacques Vabre qui relia le Havre à Cartagena (Colombie) était ainsi dans le sillage océanique du café. Jacques Vabre et la Ville du Havre célébrèrent cette voie maritime aussi importante que la Route du Thé (de Hong-Kong à Londres) ou la Route de l’Or (de New-York à San Francisco).

Cette route du commerce du café débuta humblement en 1728 avec seulement 80 livres de grains débarquées dans le port du Havre...

Transat Jacques Vabre : 1 course, 4 catégories de bateaux

La Transat Jacques Vabre n'est pas une course de type monotype - à l'instar de la Volvo Ocean Race - à savoir une course qui n'admet qu'un seul type de bateaux, les VOR65 dans ce cas, mais au contraire une course ouverte à plusieurs typologies de voiliers, 4 en l'occurrence.

Les CLASS40
Imaginée en 2004 comme une catégorie facilitant l’accès à la course océanique, la Class40 connaît dès 2006 un engouement exceptionnel, à peine dix mois après la rédaction de la jauge. A ce jour, ce sont près de 150 voiliers qui sont sortis des chantiers, avec un panel d’architectes internationaux. Cette classe se fonde sur des règles simples où les évolutions technologiques sont contraintes pour des raisons financières mais où les recherches d’évolution des formes de carène sont libres et donc extrêmement variées.

Les Multi50
La classe Multi50 change. Professionnalisation des équipes, modernité dans la conception des bateaux, la classe a opéré un virage en 2016. Devenue plus attractive pour les skippers et leurs partenaires, la classe Multi50 a fait évoluer sa jauge qui autorise désormais les foils. Sa flotte s’est recentrée sur les bateaux performants tout en conservant des budgets maitrisés. Ainsi, sept Multi50 sont annoncés sur la Transat Jacques Vabre 2017, dont deux bateaux neufs. De nouveaux partenaires et skippers ont rejoint cette année une flotte qui est aujourd’hui la seule classe de multicoques océaniques accessible aux PME.

Les Imoca
L’IMOCA (International Monohull Open Class Association) fut créée en 1991 pour mettre en place une structure capable de réglementer les aspects techniques de la course au large en solo ou en double. Dirigée par les skippers et leurs teams, la classe soutient et promeut des courses mythiques telles que le Vendée Globe, La Transat Jacques Vabre et la Barcelona World Race. Aujourd’hui, l’IMOCA est l’une des classes les plus fortes au monde avec plus d’une vingtaine d’équipes actives. OSM et l’IMOCA ont lancé conjointement le Championnat du Monde IMOCA Ocean Masters, selon un cycle de 2 années, qui intègre tous les principaux événements actuels de la course au large (Vendée Globe, Barcelona World Race, Route du Rhum, Transat Jacques Vabre...), ainsi  que de nouvelles épreuves créées tout spécialement pour les IMOCA60, comme la New York – Barcelone ou la New York – Vendée (Les Sables d’Olonne).
En organisant de nouvelles courses dans des régions clés du globe, telles que les USA ou l’Asie, OSM a pour objectif de promouvoir la course au large auprès de nouvelles audiences et de nouveaux sponsors dans le monde entier.

Les Ultim
Constitué, à ce jour, d’Actual, Banque Populaire, Macif et Sodebo, le Collectif Ultim est une association d’armateurs engagés de longue date dans la course au large. Il a été créé, en 2013, autour d’un projet : relever de nouveaux défis avec de nouveaux grands multicoques et les partager avec le plus grand nombre. 

Les Grandes dates de la Transat Jacques Vabre

  • 1993 - Création de la Route du Café, course en solitaire du Havre à Cartagena en Colombie
  • 1995 - La Transat Jacques Vabre devient une course en double
  • 2001 - Nouvelle destination. Cap sur le Brésil, Salvador de Bahia
  • 2009 - La course s’ancre au Costa Rica à Puerto Limon
  • 2013 - Retour au Brésil, avec une nouvelle escale : Itajaí

Les skippers qui ont écrit la Transat Jacques Vabre

  • 268 équipages ont participé à la course depuis sa création.
  • 11 doubles vainqueurs :
    • Paul Vatine (1993 et 1995 en multicoque)
    • Yves Parlier (1993 et 1997 en monocoque)
    • Roland Jourdain (1995 en multicoque et 2001 en monocoque)
    • Loïck Peyron (1999 en multicoque et 2005 en monocoque)
    • Franck Proffit (1999 et 2003 en multicoque)
    • Paul Larsen (2001 et 2003 en monocoque 50)
    • Steve Ravussin (2001 et 2007 en multicoque)
    • Charles Caudrelier (2009 en monocoque et 2013 en Mod70)
    • Vincent Riou (2013 et 2015 en monocoque 60)
    • Pascal Bidégorry (2005 en multicoque et 2015 en Ultime)
    • Yannick Bestaven (2011 et 2015 en Class40)
  • 4 triples vainqueurs :
    • Franck Cammas (2001, 2003 et 2007 en multicoque)
    • Franck-Yves Escoffier (2005, 2007 et 2009 en multicoque 50’)
    • Jean-Pierre Dick (2003, 2005 et 2011 en monocoque)
    • Erwan Le Roux (2009, 2013 et 2015 en Multi50)

Les temps de référence de la Transat Jaxcques Vabre

  • Class40' : GDF SUEZ (Sébastien Rogues-Fabien Delahaye) : 20j 21h 41’ 25’’ à 11,12 nœuds de moyenne
  • Multi50' : FenêtréA Cardinal (Erwan Le Roux-Yann Eliès) : 14j 17h 40’ 15’’ à 15,30 nœuds de moyenne
  • Monocoque IMOCA : PRB (Vincent Riou-Sébastien Col) : 17j 00h 22’ 24’’ à 13,30 nœuds de moyenne
  • Mod70 : Edmond de Rothschild (Sébastien Josse-Charles Caudrelier) : 11j 05h 03’ 54’’ à 22,12 nœuds de moyenne
  • Ultime : MACIF (François Gabart-Pascal Bidégorry) : 12j 17h 29’ 27’’ à 20,8 nœuds de moyenne

Partager cet article

Commenter cet article