ActuNautique.com

Transat Jacques Vabre - Sylvie Viant, directrice de course, présente le parcours 2017

Sylvie Viant, directrice de la course, nous détaille le parcours de la Transat Jacques Vabre 2017, qui devrait durer de 10 jours pour les Ultim, jusqu'à 25 jours pour les Class40 !

Transat Jacques Vabre - Sylvie Viant, directrice de course, présente le parcours 2017

"En 2013, puis en 2015, tous les bateaux défilaient devant Salvador de Bahia poussés par les alizés du sud-est sous le soleil des tropiques... On imagine qu’ils rêvaient sans doute de stopper enfin leur course dans la baie de tous les Saints. En 2017, ce sera réalité !

Après la ligne départ et un parcours côtier jusqu’à Etretat, les duos mettront le cap vers la pointe Bretagne pour sortir le plus rapidement possible de la Manche, où les courants sont puissants, le trafic cargo dangereux, et demandent beaucoup d’attention.

Ils entreront alors dans le golfe de Gascogne, où selon la position de l’anticyclone des Açores, ils rencontreront des conditions de vents portants, faciles et rapides comme pour le dernier Vendée Globe ou plus musclées et plus lentes avec le passage de quelques dépressions de fin d’automne.

400 milles plus tard, le cap Finisterre franchi, les alizées portugais de nord devraient les propulser rapidement vers Madère, puis les îles Canaries, où les attendront : les alizées du nord-est, plus ou moins forts. Passer près de la côte portugaise, ou au large, à l’est ou à l’ouest des Canaries puis des îles Cap Vert, il faudra choisir les bonnes options. Le but final étant de définir son positionnement par rapport au franchissement du redouté « Pot au noir », situé quelques degrés plus nord que l’équateur. A cette période de l’année, il peut changer très vite de position, s’étendre ou se rétrécir, car même en étudiant soigneusement les images satellites, des grains soudain peuvent bourgeonner et immobiliser les concurrents sous une bonne douche sans vent pendant des heures. Ce passage est crucial dans ce parcours de la Transat Jacques Vabre. Plus ouest... Plus est... Après les calmes, les grains de pluies, avec trop ou pas de vent... Le but est d’en sortir bien positionné pour bénéficier en premier des alizés du sud-est et parcourir les quelques 850 milles restant vers l’arrivée, passer le long des îles de Fernando de Noronha, longer les côtes du Brésil et enfin mettre le cap au nord-ouest dans cette magnifique baie de tous les Saints.

Ce parcours transocéanique du Nord au Sud est plus exigeant qu’une simple transatlantique d’est en ouest, il requiert de la part des skippers des qualités tactiques et stratégiques pointues, une bonne formation météo, et d’excellentes conditions physiques pour maintenir une vitesse soutenue dans les alizés... Et beaucoup de patience pour franchir l’équateur.

Par 12°56 Sud, Salvador de Bahia se trouve sous les tropiques, il y fait chaud, pas trop grâce aux alizés, le rêve pour ces marins, qui pourront enfin se détendre de tous ces jours de stress passés en mer.

Les temps de course devraient s’échelonner de 10 jours pour la Classe Ultime à 25 jours pour les Class40."

Partager cet article

Commenter cet article