ActuNautique.com

6 bizuths inscrits à la Solitaire du Figaro 2012

Chaque année, La Solitaire du Figaro récompense ses débutants. La bagarre pour le titre du meilleur novice constitue toujours une course dans la course et le classement Bénéteau des bizuths, un indicateur indéniable pour détecter les champions de demain. Six coureurs composent la promotion 2012. Moyenne d'âge 26 ans.

 

Les six jeunes premiers engagés cette année s’appellent Corentin Horeau, 23 ans, (Bretagne - Crédit Mutuel Espoir), Thomas Normand, 25 ans, (Financière de l’Echiquier), Julien Villion, 24 ans, (Seixo Promotion), Nick Cherry, 27 ans (Artemis 77, GBR), Henry Bomby, 21 ans (Artemis 37, GBR) et Kristin Songe Moller, 35 ans, (Kristin for fulle seil, NOR).

 

Ils ne viennent pas tous de la même école, n’ont pas la même expérience, ni les mêmes ambitions. Nick Cherry s’est illustré en match racing, Thomas Normand en Mini 6.50, Julien Villion a débuté en catamaran de sport, Corentin Horeau a fait ses armes en équipage, Henry Bomby a effectué à 18 ans un tour de l’Angleterre en solo, et Kristin Songe Moller était une ancienne planchiste de haut niveau. Mais dans quatre jours, ils seront tous embarqués dans la même aventure : une exploration en profondeur de leurs qualités humaines et sportives, sous forme de bizutage en règle.

 

6-bizuths-solitaire-du-figaro-2012.JPG

 

Dans ce voyage de trois semaines entre Paimpol et Cherbourg-Octeville ils découvriront l’âpreté de la compétition à armes égales, la pression, la fatigue, des forces insoupçonnées mais aussi, peut-être quelques amères désillusions.

 

La plupart n’ont jamais vécu que deux ou trois jours en mer en solitaire…

 

A quatre jours du départ de la première étape (et alors qu’ils assistaient ce mercredi à leur briefing spécial bizuth), ils ne sont pas tous, non plus, dans le même état d’esprit. Les trois Français sont déjà très impatients de mettre les voiles. Nick Cherry avouait être un peu nerveux, « mais de la bonne nervosité » et éprouver déjà quelques difficultés à dormir sur ses deux oreilles. Henry Bomby, le benjamin de la flotte, se sentait « relax », rassuré par une équipe anglaise bien organisée autour de lui. Même calme chez Kristin Songe Moller, très enthousiaste d’être là, au milieu des 37 Figaro-Bénéteau.

Ces six-là n’ont pas non plus les mêmes ambitions. Normand, Horeau et Villion visent ouvertement le classement bizuth, Kristin part en mode plaisir-découverte. Quant à Nick et Henry, ils ne souhaitent pas se faire d’idée préconçue ni présager de leurs résultats, juste donner le meilleur d’eux-mêmes.

 

Le grand gagnant du bal des débutants succèdera cette année à Morgan Lagravière (Vendée), auteur d’une course exceptionnelle en 2011. Dans l’histoire de La Solitaire, seul le Suisse Laurent Bourgnon avait remporté le classement général toutes catégories lors de sa première participation. C’était en 1988. Mais depuis l’avènement des monotypes, cet exploit ne s’est jamais répété. En terminant 2e en 2000, Armel Le Cléac’h s’en était juste approché…

Partager cet article

Commenter cet article