A Brest (29), le chantier naval du Guip au coeur des fêtes maritimes de Juillet

Publié le par ActuNautique.com

Avec ses activités en plein développement, le chantier naval du Guip rayonne en Bretagne et en France mais aussi à l’étranger où il compte de nombreux clients.

 

Situé quai Malbert, en plein cœur de la fête, le Guip de Brest jouera un rôle actif durant les Tonnerres de Brest 2012 qui se dérouleront du 13 au 19 juillet.  

 

Trois voiliers emblématiques de la rade de Brest, restaurés par le chantier du Guip, seront présents lors des fêtes.  


 

La Fée-de-l’Aulne, une gabare sablier de 200 tonnes et de 22,70 m de long, construite en 1957 au chantier Kéraudren de Camaret, est aujourd’hui l’un des plus grands voiliers de travail en bois encore naviguant. C’est le Guip qui a été choisi pour changer les préceintes et reboulonner l’ensemble du navire. Un nouveau calfatage et une peinture blanche lui redonneront tout son lustre pour sa remise à l’eau, prévue quelques jours avant les fêtes. La rénovation de la Fée-de-l’Aulne a été financée par les collectivités, l’Etat, la Région, le département et Brest Métropole Habitat qui en aura la gestion.


 

chantier-naval-du-Guip.JPG

 

Le jour de l’inauguration des Tonnerres de Brest, le Saint-Guénolé, classé monument historique et propriété de la ville de Plougastel-Daoulas, retrouvera son élément. Ce sloop coquillier de 11,40m a été construit en 1948. Les charpentiers du Guip lui ont offert une seconde jeunesse dans le cadre de son programme de restauration globale : reprise de la structure axiale, bordage de la coque, réfection des aménagements du pont et du compartiment moteur. 


 

La chaloupe Marie-Claudine, basée au Tinduff, vient d’être remise à l’eau et sera aussi de la fête. Pour cette reproduction du 18ème siècle, les charpentiers du Guip ont mis tout leur savoir-faire au service de l’histoire maritime de la rade de Brest. Les chaloupes, nombreuses à l’époque, étaient basées dans la presqu’île de Plougastel et ravitaillaient Brest en fraises. Les jours de marché, elles transportaient aussi les paysans. 

 

Les trois Sandeg, magnifiques bateaux indonésiens dotés d’une coque en bois de 13 m, d’une bôme de 16 m et d’un double balancier en bambou formeront l’une des plus belles attractions des Tonnerres de Brest 2012. Ces voiliers sont traditionnellement utilisés pour la pêche aux poissons volants. Gerd Löhmann, charpentier du Guip, est allé en pays Mandar, superviser leur démontage et leur mise en container. Les Sandeg sont arrivés à Brest et on s’attend à une ambiance de tonnerre, lorsque les charpentiers indonésiens et bretons procéderont à leur remontage. 

 

Enfin, the last but not the least, la Recouvrance fêtera ses 20 ans aux Tonnerres de Brest 2012 et cet anniversaire coïncide avec celui de l’installation du Guip, à Brest.

 

Le chantier avait été choisi pour construire cette réplique d’une goélette aviso de 41,20 m. Il disposait de moins d’un an, avant la mise à l’eau prévue pour les premières fêtes maritimes de 1992. Pari réussi. « On a posé la quille en septembre et la coque flottait en juillet », se souvient Yann Mauffret, le patron du Guip.

 

photo : DR

 

Commenter cet article