ActuNautique.com

A Rumbo Libre au Pérou - les petites marinas de Lima sont pleines à craquer

clemence rebours - vignette actunautiqueAu Port du Callao, enclavé au nord de Lima, trois marinas se partagent la pointe, à 1 km les unes des autres. On ne le devinerait pas mais celle du Yacht Club Peruano est "pleine à craquer", nous confie son directeur technique.

 

On ne le devinerait pas pour une raison simple : pas de pontons, les quelques 350 bateaux sont au mouillage. Mais en tant que "Jefe de las Operaciones", Rafael Viacava Mendizabal sait parfaitement bien que le club déborde largement les limites qui lui sont assignées, que les bateaux s'entrechoquent régulièrement et que les installations sont inadaptées.

 

 

lima-marinas-14.JPG

 

lima-marinas-6797.JPG

 

lima-marinas-6799.JPG

 

Conçue dans les années 40 pour les bateaux des "socios" (adhérents), une dizaine d'amis majoritairement italiens (tiens tiens… ), la marina, qui compte aujourd'hui 350 socios, possède un ponton central, un travelift de mise à l'eau et deux plateformes pouvant fournir de l'électricité à une quinzaine de bateaux chacune. En réalité, déjà 37 bateaux y sont raccordés et une vingtaine attend avec impatience d'avoir l'électricité et l'eau à bord.

 

Rafael travaille à l'implantation d'une nouvelle "superstation", qui fournira 30 à 40 bateaux en 110 et 220V. Mais ça ne fait toujours que 10/15 emplacements d'avance, ça ! "Le coût de cette installation est très élevé, le club, qui est une association, ne peut pas prendre en charge un investissement de cet ordre." explique Rafael. "Nous avons donc demandé aux socios souhaitant bénéficier du raccordement de se signaler et nous avons proposé aux autres de réserver un second emplacement (certains ont plusieurs bateaux). Ce sont eux qui se partageront les frais d'installation. La question est en cours d'approbation. Si elle est acceptée, il faudra compter 120 jours pour implanter la nouvelle plateforme". On peut donc déjà anticiper la fin des travaux, et annoncer que le Yachting Club Peruano est encore complet ! Le club n'a pourtant pas vraiment le choix. Entre septembre et novembre, il fourmille, l'activité est "a tope" : les bateaux se préparent pour l'été... et les plombs sautent !

 

Bien sûr, un brise-lames, des pontons permettraient d'optimiser l'organisation des bateaux, d'en accueillir bien davantage et le raccordement serait plus simple et bien moins onéreux.… Oui mais voilà, nous avoue Rafael, "Certains socios sont TRES attachés aux traditions ! Leur bateau s'est toujours trouvé ici, et ils tiennent à conserver leur emplacement". Alors on patiente, et on attend la "lancha" qui nous amènera à notre bateau...

 

lima-mainas-6742-copie-1.JPG

 

lima-marinas-6743.JPG

 

lima-marinas-6745.JPG

 

 

 

C. Rebours

"A Rumbo Libre en Amérique du Sud"

 

=> Suivre le périple de Clémence, l'Amérique du Sud en vélo

 

Partager cet article

Commenter cet article