ActuNautique.com

Absence de matériel de sécurité – des interventions rendues compliquées pour la SNSM

Les 14 et 21 mars, les équipages de 2 stations SNSM sont intervenus pour porter secours à des bateaux en difficulté qui n’étaient pas équipés de VHF.

Le 13 mars à 9h30, sur ordre du Cross Corsen, le canot pneumatique de la station de Pleubian intervient pour porter secours à 2 plaisanciers aux alentours de l’île d’Er. Pris dans la brume la veille, ces derniers avaient préféré passer la nuit sur l’île. C’est en quittant le port le lendemain que les marins se sont égarés dans la brume. N’étant pas équipés de VHF, les sauveteurs ont recherché les plaisanciers pendant plusieurs heures. 

Le Commandant Le Boucher, la vedette de la station, est finalement parvenu à localiser le bateau et à le prendre en remorque jusqu’au port de La Roche-Jaune.

SNSM logo

Le 21 Mars, peu avant 18h, le Cross Jobourg reçoit un appel téléphonique de détresse : le voilier La Malouette est en difficulté à la suite d’une voie d’eau. La station d’Ouistreham est mobilisée. 

Le Cross doit dépêcher l’hélicoptère Guepard X de la Marine Nationale pour accélérer les recherches car les plaisanciers n’ont pas de radio à bord. Repérés à 19h00, la vedette SNSM transborde 2 de ses sauveteurs pour convoyer le bateau à bon port. A 20h30, l’opération est terminée.

Ces 2 interventions rappellent qu’il est indispensable, lorsque l’on prend la mer, de s’équiper de tous les éléments de sécurité tels que le gilet de sauvetage, les fusées de détresse, un radeau de survie, etc.  Ici, les secours engagés auraient gagné beaucoup de temps et beaucoup d’argent aurait été économisé (l’heure d’hélicoptère coûte plusieurs milliers d’euros),  si ces bateaux avaient été équipés de VHF.

 

www.snsm.org

Partager cet article

Commenter cet article