ActuNautique.com

Après 3 mois de tests, l'hydrolienne d'EDF a regagné Brest (29)

Réalisée et assemblée par le groupe DCNS et la société irlandaise OpenHydro, l’hydrolienne prototype du futur parc hydrolien d’EDF, a regagné Brest le 20 janvier dernier après une immersion de trois mois.

 

DCNS, partenaire stratégique et actionnaire de OpenHydro, s’était vu confier en 2011 la réalisation de la structure-support du prototype de l’hydrolienne L’Arcouest et de ses pales en matériaux composites ainsi que l’assemblage des différents sous-ensembles. Réalisés à Brest, les travaux avaient conduit à une immersion au large de Paimpol-Bréhat (Côtes d’Armor) le 22 octobre 2011.

 

hydrolienne-EDF.jpg

 

"Aujourd’hui, l’hydrolienne arrive à Brest après trois mois de tests dans les eaux bretonnes", explique Frédéric Le Lidec, directeur de l’Incubateur énergies marines chez DCNS. "DCNS procédera à son démontage et participera avec OpenHydro et EDF à l’analyse des données enregistrées par les multiples capteurs dont l’hydrolienne est dotée. DCNS prendra une part active aux prochaines étapes, poursuivant ainsi son engagement dans ce projet en particulier et dans le domaine des énergies marines renouvelables en général".

 

Le groupe français se positionne aujourd’hui comme le seul industriel au monde à même d'explorer l’ensemble des technologies d’énergies marines renouvelables : éoliennes flottantes offshore, hydroliennes, énergie thermique des mers (ETM) et énergie des vagues. 

 

Décidé en juillet 2008, le projet hydrolien EDF de Paimpol-Bréhat trouvera son aboutissement dans les mois qui viennent avec la mise en service du parc.

 

Ce projet bénéficie du soutien de la Région Bretagne, de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) et de l’Union européenne. Celle-ci s’engage en Bretagne avec le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER). Ce parc hydrolien pourrait dans l’avenir être étendu en site d’essai national pour tester d’autres technologies d’hydroliennes, contribuant ainsi à faire émerger cette nouvelle filière.

 

photo - DCNS

Partager cet article

Commenter cet article