ActuNautique.com

Bugaled Breizh - vers la mise en examen du commandant d'un sous-marin nucléaire britannique ?

Après 8 ans d'enquête, la vérité pourrait enfin émerger dans l'affaire relative à la disparition au large des côtes britanniques du chalutier français Bugaled Breizh, le 15 janvier 2004.

 

Rappelons que le navire français avait sombré très rapidement, sans raison apparente et que l'enquête administrative conduite par le BEA Mer avait conclu en 2006 et sans réserve (!), à un accident de mer dû à une "accumulation d'un certain nombre de facteurs" consécutifs à "l'enfouissement ou à la croche du train de pêche dans le sable".

 

Une conclusion qui a toujours beaucoup choqué les gens de mer pour qui, les 140 mètres de câbles supplémentaires découverts déroulés, à bâbord de l'épave, à 80 mètres de fond, signifiaient très clairement qu'un sous-marin avait croché le câble du chalut et irrestiblement attiré le bateau de pêche vers le fond.

 

Cette conclusion logique, qui a toujours buté contre le secret défense et l'opacité des autorités militaires, tant britanniques que françaises, avait été remise en cause par les juges d'intruction de Quimper, sans grand succès toutefois.

 

le sous marin britannique HMS Turbulent a quai est soupsonne d avoir coule le chalutier francais Bugaled Breizh

 

Il apparaît aujourd'hui qu'un nouveau témoignage pourrait totalement bouleverser la donne.

 

Dominique Tricaud, l'avocat de Thierry Lemetayer, fils du mécanicien du Bugaled Breizh, vient en effet de demander la mise en examen pour homicide involontaire du commander Andy Cole, qui commandait à l'époque du drame, le sous-marin nucléaire d'attaque HMS  Turbulent.

 

Thierry Lemetayer affirme avoir rencontré un témoin français qui souhaite garder l'anonimat, à qui Andy Cole aurait confirmé l'accident du 15 janvier 2004.

 

Jusqu'à présent, la marine britannique avait toujours argué du fait que le Turbulent était à quai ce jour là, pour avarie. Il s'avèrerait en fait que le Turbulent essayait au contraire, en toute discrétion, d'infiltrer un exercice militaire de l'Otan, en cours de réalisation dans la zone.

 

Il est à noter que le commander Andy Coles a été démis des ses fonctions en décembre 2010, après l'échouage de l'Astute, le dernier né des sous-marins britanniques de la classe Traflagar, le 23 octobre 2010, sur une place d'Ecosse, incident qui entraîna de lourdes avaries, quand un remorqueur percuta le navire militaire lors des opération de débloquage.

Partager cet article

Commenter cet article