ActuNautique.com

Capricho sur le Rallye de l'ARC : rencontre avec l'équipage pornicais du premier Lagoon 400 S2

Clemence Rebours - reporter sur ActuNautique.comLes Pornicais sont partout, c'est bien connu ! Ceux que nous rencontrons s'apprêtent à traverser l'Atlantique à bord du numéro 1 de la nouvelle série 400 S2 de Lagoon.

 

A bord de Naos 400, son capitaine, skipper et propriétaire provisoire, concessionnaire Lagoon et Bénéteau en Californie de son état : j'ai nommé Charles-Etienne Devanneaux, orginaire de la charmante bourgade de Pornic, en Loire Atlantique (44). A ses côtés, son père, un très bon ami du paternel, également pornicais, et trois amis. Ce jeune français, qui vient de faire l'acquisition du numéro 1 de la série 400 S2 pour l'exposer au salon de Miami, profite donc du fait de devoir lui faire franchir l'océan pour organiser une sympathique transatlantique, la première de tous ces voileux confirmés.

 

equipage-NAOS-Lagoon-400-S2-rallye-arc-2012.JPG

 

Charles-Etienne Devanneaux, parlez-nous de Naos 400 et de la nouvelle série qu'il inaugure...

 

Naos 400 est le numéro 1 de la nouvelle série 400 S2 de Lagoon. C'est le modèle qui a été exposé au salon nautique du Grand Pavois à La Rochelle, au salon nautique de Gênes, en Italie ; il a également servi pour faire les photos de la série, qui sera commercialisée à partir de février. Il va désormais traverser l'Atlantique pour terminer sa course aux salons à celui de Miami, après quoi Naos 400 sera remis à son futur propriétaire.

 

Le Lagoon 400 S2 remplace la série actuelle. Après plusieurs jours d'utilisation, les changements qui me semblent les plus appréciables se situent d'abord au niveau du design : le cabinet Nauta Design a fait passer davantage d'éléments en bois, un bois par ailleurs plus foncé, plus riche. Le deuxième point positif concerne l'optimisation de l'espace dans le carré central et dans les chambres : la table à cartes, le salon, les meubles de cuisine ainsi que la position des lits ont été revus pour offrir davantage d'espace et de confort à l'utilisateur.

 

Naos-lagoon-400-S2-rallye-arc-2012.JPG

 

Et cette transat', comment l'abordez-vous ?

 

Très sereinement ! Nous allons fêter la retraite récente et l'anniversaire de mon père, profiter pleinement de cette traversée mythique, notamment pour un ami très cher qui n'a pu se joindre à nous pour des raisons de santé. Bref nous amuser sans trop tirer sur le bateau. Mais nous emportons tout de même un logiciel de navigation perfectionné car "un bateau, c'est de la croisière, deux bateaux, c'est de la régate" et nous nous frottons à 15 catamarans, quasi tous plus gros que nous !

 

Naos-rallye-arc-2012-equipage-dans-le-carre-lagoon-400-S2.JPG

 

Pourquoi profiter de l'ARC pour traverser ? Vous êtes tous des marins chevronnés !

 

Tout d'abord parce qu'il est plus amusant de traverser à plusieurs ! Nous comparons les routes, les options des uns et des autres... Ensuite parce que l'ambiance festive qui accompagne traditionnellement les régates ne fait défaut ni à Las Palmas, ni à Saint Lucia. Et enfin parce qu'il est rassurant pour tous de partir dans un cadre tel que celui que l'ARC propose. J'ai d'ailleurs été très impressionné par la qualité et la clarté du briefing prodigué par Andrew Bishop.

 

rallye-arc-2012-equipage-du-naos-le-premier-lagoon-400-S2.JPG

 

Pour finir, quels sont les trois lieux stratégiques sur ce bateau au pavillon américain, mais au cœur français ?

 

La table à cartes, la cuisine et notre "cave" !

 

Naos-rallye-arc-2012-la-cave-du-bord.JPG

 

C. Rebours

"A Rumbo Libre en Amérique du Sud"

Partager cet article

Commenter cet article