ActuNautique.com

Interview Capucine Trochet - Tara Tari aux Caraïbes... avant le Pacifique !

Capucine-Trochet---caraibes-et-pacifique.JPG

 

A l'occasion du Grand Pavois de la Rochelle, Capucine Trochet nous a accordé une interview exceptionnelle, à l'occasion de laquelle elle fait un point sur son aventure à bord de Tara Tari, avant de nous révéler qu'après une saison 2014 aux Caraïbes, elle compte rejoindre le Bangladesh en 2015, à bord de son petit voilier en composite de fibre de jute !

 

Capucine Trochet, vous aviez prévu de faire dessiner un sourire à Tara Tari sur l'Atlantique, qui devait s'achever à Miami. Il est toujours prévu d'aller à Miami après une saison 2014 dans les Caraïbes, avant toutefois d'entamer une traversée beaucoup plus vaste...

 

Capucine Trochet - Comme Tara Tari est en Martinique, l'idée est de passer tout le temps possible, en fonction des cyclones, dans la zone caraïbe, c'est à dire de janvier à Mai 2014. D'y naviguer dans les îles, à la rencontre des gens et de l'histoire de cette région du monde, qui en terme maritime est passionnante, avec les histoires de pirates notamment...

 

On va donc tout savoir du Pearl, de Jack Sparrow, une histoire que tout le monde croit connaître mais qui est en grande partie méconnue...

 

CT - Effectivement, c'est une histoire qui fascine grands et petits, et qui est largement méconnue. J'ai vraiment envie d'aller à la rencontre de gens qui sont sur place, qui peuvent être témoins par des histoires familiales, de ce qui s'est passé sur place, d'aller sur des lieux qui ont vu des événements particuliers, marquants, de témoigner de l'histoire locale, qu'il s'agisse de piraterie ou d'esclavagisme...

 

Capucine Trochet Alicante 1

 

Quel sera votre parcours dans les Caraïbes, à partir de la Martinique ?

 

CT - Je suis en pleine préparation de cette navigation, qui n'est pas encore terminée, mais l'idée est de remonter l'Arc Antillais et d'aller sur des grandes îles, certainement Cuba et la Jamaïque. Avec Tara Tari, l'idée est d'avancer le plus prudemment possible, et le parcours dépendra des courants et de la météo. Tara Tari est un petit bateau et je ne veux pas le mettre à rude épreuve. 

 

Après cette remontée qui se conclura à Miami, comme vous l'aviez prévu d'ailleurs en vous lançant de la Ciotat, vous comptez bien ne pas vous en arrêter là... En bref, après le sourire sur l'Atlantique, Tara Tari va en dessiner un... sur le Pacifique, en 2015 cette fois-ci !

 

CT - Dans un but plus lointain, il est sûr que ramener Tara Tari dans son pays de naissance, c'est à dire le Bangladesh me fait rêver et semble réalisable ! Après, c'est un projet qui se prépare. Depuis le retour transatlantique, j'ai été beaucoup en mer, je suis rentrée en bateau, puis je suis repartie naviguer sur le petit frère de Tara Tari. Ce sont des choses qui m'ont pris beaucoup de temps sur l'eau. Il me faut maintenant prendre le temps de préparer une expédition dans le Pacifique. Il ne faut pas précipiter les choses pour que cela se passe bien, et que l'histoire continue d'être belle. 

 

Sachant effectivement que la première partie du Pacifique, c'est quasiment le double d'une transat...

 

CT - Des Galapagos aux Marquises, en distance, c'est effectivement quasiment le double d'une transtlantique. Il faut donc gérer le problème d'autonomie du bateau, avec les contraintes du Pacifique, notamment une houle croisée... Il y a des difficultés, et il faut bien préparer le bateau. 

 

Oui, parce que si l'on se souvient bien, sur la fin de la transat, vous avez connu des petites mésaventures qu'il serait préférable de ne pas avoir dans le Pacifique...

 

CT - Assez rapidement après le départ du Cap Vert, au moment de changer une réserve de gaz d'un petit réchaud, une vague a déferlé, emportant le sachant qui contenait mes réserves de gaz... C'est malheureux et ma punition d'avoir pollué l'océan, a été de passer 17 jours sans pouvoir ni boire un café ou un thé chaud, ni manger chaud !! Dans le Pacifique, je suivrai l'adage qui dit de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier ! La préparation de cette traversée du Pacifique est donc importante et il ne faut pas la négliger.

 

D'ici janvier, vous êtes en France et avez plein de projets, pouvez vous nous en parler ?

 

CT - En effet, on m'a beaucoup demandé de raconter la traversée de l'Atlantique avec Tara Tari, aussi me suis-je lancée dans la rédaction d'un livre qui raconte cette aventure jusqu'en Martinique, avec de belles photos, ce qui me prend du temps, car l'objectif n'est pas d'écrire un livre pour écrire un livre, mais d'écrire quelque chose d'intéressant, de rigolo, qui soit sympa à lire ! De partager, et de donner le même plaisir en lisant cette histoire, que j'ai eu à la vivre...

 

Montrer aussi aux gens que le bateau, ce n'est pas forcément quelquechose de luxueux, que cela peut être accessible à tous, sans être aussi extrème d'ailleurs que votre démarche.

 

CT - C'est l'idée. Je n'avais pas de budget en me lançant, pas de partenaires financiers. J'ai eu l'aide de plein de monde et de petites entreprises. Mais le fait est que la navigation, ce n'est pas forcément réservé qu'aux gens qui ont des moyens importants ; il n'est pas nécessaire d'avoir un bateau suréquipé. C'est possible si l'on revient à la base du nautisme, qui est de naviguer en observant d'où vient le vent, en observant les vagues, les étoiles. On peut revenir à des choses de base, qui sont complètement gratuites, car même en étant sur une jetée, dans un port, on peut apprendre à sentir d'ou vient le vent, en le sentant sur son visage, en regardant la mer. Et peu à peu, on arrive à être à l'aise, et si l'on est à l'aise sur un bateau peu équipé, on ne sera que beaucoup plus performant... sur un bateau équipé ! Il ne faut pas oublier que l'on a beau avoir un bateau très équipé en termes d'électronique, d'instruments de navigation, si tout cela tombe en panne, il faut savoir le faire avancer, et j'ai l'impression, par les choses que j'ai vues et des personnes que l'ai rencontrées, que c'est quelque chose qui se perd un peu.

 

 

Prpopos recueillis par N. Venance.

 

=> découvrir les autres articles sur Capucine Trochet

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

PETERS Ambroise 04/10/2013 12:46

Bonjour,

Au vu de votre activité, je vous adresse quelques informations à consulter sur le site web suivant: http://www.ancre-a-reflexes.com/1
Je restes a votre disposition pour un éventuel entretien.

Cordialement.

PETERS Ambroise