ActuNautique.com

Catastrophe évitée de justesse au large des Lérins (06)

Un refus de priorité pourrait être à l'origine du chavirage d'un open de 9,50m.

 

 

Mercredi dernier, c'est sans doute à la chance que les 4 passagers d'un Sea Ray de 9,50m doivent de ne pas s'être noyés.

 

Vers 11H30, les 4 plaisanciers ont décidé de passer une journée à Saint Honorat. Le bateau file sur l'eau en direction de l'ile quand un maxi-yacht de 40m s'avance vers lui depuis la gauche.

 

Le code maritime stipulant que la priorité est à droite, ce dernier devrait laisser passer l'open, mais le pilote de ce dernier, sentant que le yacht veut forcer le passage, réduit sa vitesse pour le laisser passer, selon le vieil adage du puissant...

 

Ce que le plaisancier ignore, c'est que le yacht traîne 50m derrière lui une annexe, par un bout flottant non signalé...

 

Au moment ou le Sea Ray coupe la trajectoire de cette dernière, le choc est violent et l'open se retourne.

 

Si deux des plaisanciers savent nager, ce n'est pas le cas des deux autres.

 

Dans le choc, l'épouse du propriétaire se retrouve coincée dans la cabine et casse une vitre pour s'en extraire, tandis les trois autres ont été éjectés.

 

Des plaisanciers, témoins de la scène alertent immédiatement les secours et une vedette des pompiers arrive sur zone en premier. Pendant ce temps là, il semble que l'équipage du yacht ait assisté à la scène de loin, ne commençant à s'intéresser au sauvetage qu'après l'arrivée des secours.

 

Dans le début de l'après-midi, le Sea Ray a été remorqué au port aux fins d'expertise, l'enquête diligentée devant confirmer ou non le refus de priorité et l'infraction aux règles de remorquage.

 

 

Partager cet article

Commenter cet article