ActuNautique.com

Coup de vent - nombreuses interventions au large de la Bretagne

Hier matin, le fort coup de vent qui a touché la France avec des pointes de près de 50 noeuds au large de la Bretagne a occasionné de très nombreuses opérations de sauvetage en mer.

 

Ainsi, vers 11h15, deux plongeurs se sont trouvés en difficultés au large du Port-Navalo (56). L'alerte est donnée par le navire support qui s'inquiète de la disparition des deux hommes. Ils ont été emportés par le courant. L'hélicoptère Dragon 56 de la sécurité civile et les vedettes de la SNSM de Crouesty et de Quiberon ainsi que les pompiers d'Arzon participent à l'opération de sauvetage. Les deux plongeurs sont récupérés à 12h10 par la vedette SNSM du Crouesty et pris en charge par les pompiers.

 

Vers 13h00, un goémonier de 9m40 le Christelle Mikael coule par 14 mètres de fond au large de Porspoder (29). L'alerte est donnée par le pêcheur dans son radeau de secours. L'hélicoptère Caïman de la marine nationale décolle pour lui porter assistance. L'homme réussit à rejoindre la côte par ses propres moyens.

 

hélicoptère sécurité civile

 

A 13h20, l'hélicoptère Caïman est alors envoyé sur un voilier anglais, de 10 mètres, le Tigris en difficulté au large de l'Aber-Wrac'h (29). Celui-ci a une surchauffe moteur et un enrouleur cassé. Le Caïman le localise et la vedette SNSM de l'Aber-Wrac'h l'escorte jusqu'au port.

 

A 13h45, à Carnac (56) un kayakiste britannique donne l'alerte pour son coéquipier qui a été emporté par les courants. Des moyens importants sont aussitôt mis en oeuvre pour lui porter assistance. L'hélicoptère Dragon 56 de la sécurité civile le localise et la vedette SNSM de la Trinité-sur-mer le récupère. Les pompiers ont aussi participé à l'opération avec 2 bateaux légers et des patrouilles terrestres.

 

Enfin, vers 14h40, entre l'Ile d'Aix et Fort Boyard (17), un ostréiculteur tire une fusée rouge pour signaler sa détresse suite à une avarie de gouvernail. Une météo très défavorable et la proximité des côtes nécessitent l'intervention rapide de la vedette SNSM de l'Ile d’Aix qui le remorque.

 

Le Crossa Etel signale aussi de nombreuses ruptures de mouillages sur des navires mal immatriculés. Ce qui entraine des difficultés d'identification des propriétaires pour lever l'incertitude quant à la présence éventuelle de passagers sur des bateaux à la dérive.

 

Partager cet article

Commenter cet article