ActuNautique.com

DCNS partenaire de l'hydroptère d'Alain Thébault

Le groupe français de construction navale et de défense DCNS apporte son soutien au skipper Alain Thébault, père de l'hydroptère, son fameux trimaran à foils pour l'aider à s'attaquer à plusieurs grands records, dont ceux des traversées du Pacifique et de l'Atlantique.

 

Dans le cadre de ce partenariat, L’Hydroptère devient ainsi "l’Hydroptère DCNS", symbolisé par un nouveau logo). Ce bateau incarne également des idéaux d’excellence technologique et de transmission du savoir cohérents avec ceux du Groupe.

 

DCNS a réalisé la coque du trimaran volant dans son centre de Lorient en 1993, une coque qui, à l’époque, était révolutionnaire.

 

hydroptere-DCNS.JPG

 

C’est d’ailleurs la seule partie d’origine du bateau qui subsiste aujourd’hui. L’Hydroptère DCNS va de nouveau bénéficier des technologies de pointe développées par DCNS. Ainsi des ingénieurs planchent déjà sur l’automatisation électronique d’une gouverne de direction et de stabilisation afin de permettre au trimaran de gagner en vitesse. C’est une problématique parfaitement maîtrisée par DCNS pour les sous-marins.

 

Co-skippé par Jean Le Cam, notamment triple vainqueur de la Solitaire du Figaro, l'Hydroptère DCNS accueillera Luc Alphand comme apprenti skipper afin de poursuivre son apprentissage de la navigation océanique.

 

Luc Alphand, qui a gagné le rallye Paris-Dakar après huit années d’apprentissage, souhaite s’investir sur la durée dans la voile. Il sera rejoint au printemps 2012 par deux autres apprentis skippers qui représenteront les enjeux de mixité et d’accessibilité du programme.

 

Au cours des trois prochaines années, l’Hydroptère DCNS – qui sera basé à la Seyne-sur-Mer tout près du centre DCNS de Toulon – va s’attaquer aux grands records océaniques :

  • tentative de record du Pacifique (Los Angeles – Honolulu) en 2012,
  • tentatives de record du tour des îles britanniques et de record de distance sur 24 heures en 2013,
  • tentative de record de l’Atlantique en 2014.

 

Partager cet article

Commenter cet article