ActuNautique.com

Deux offres de reprise pour le chantier vendéen Alubat

coque-nue-alubat-quillard-16m.JPG

 

En redressement judiciaire depuis le 4 septembre, le chantier Alubat, spécialisé dans la construction de voiliers en aluminium sera fixé sur son sort le 6 décembre.

 

C'est à cette date en effet que la chambre commerciale du tribunal de grande instance des Sables d'Olonne rendra son jugement et décidera, soit d'une cession, soit d'une liquidation.

 

Spécialisé dans la construction de voiliers de grand voyage en aluminium, au travers de gammes réputées comme les Ovni, Cigale et autres Alubat, le chantier français basé au Château d'Olonne, a pris de plein fouet la crise que traverse le secteur nautique.

 

Parmi les deux offres de reprise présentées au tribunal de commerce, l'une serait portée par un industriel vendéen, soutenu par un groupe de clients et s'engagerait à conserver 25 des 62 employés du chantier.

 

En attendant, l'activité de la société a été autorisée jusqu'au 18 décembre et le chantier a mis en vente une coque nue de 16 mètres d'un quillard de 16 mètres (en photo).

 

Partager cet article

Commenter cet article

blazquez-darrieux 10/12/2013 05:33

Dramatique

LELIEVRE 04/12/2013 12:22

Ayant toujours suivi l'activité du chantier ALUBAT - la référence il fut un temps pas si lointain - je croise les doigts pour que votre chantier vendéen , fort de son équipe de production
compétente , de son précieux savoir faire, et... de la beauté de ses modèles en forme type Cigale, trouve repreneur ce 6 décembre pour la poursuite de son activité. Je ne dois pas être le seul sur
la Vendée à vous soutenir. Kurrage !
B. LELIEVRE - ADN 85230 Beauvoir s/mer -