ActuNautique.com

Divorce à l'amiable dans les moteurs marins

Il y a des divorces difficiles, genre Kramer contre Kramer, et des divorces plus faciles, à l'amiable.

C'est l'option que semblent avoir décidé de privilégier les deux constructeurs de motorisations marines Mercury et Cummins, actionnaires à parts égales de la joint-venture MerCruiser Diesel (CMD).

Mi-2012, cette séparation devrait être effective, qui viendra conclure 10 ans d'une collaboration fructueuse pour les deux sociétés.

Le partage des actifs devrait permettre à Mercury de récupérer les blocs Volkswagen Marine, qui prendraient la marque Mercury, tandis que Cummins conserverait sa gamme de moteurs diesels et le système de propulsion par pods Zeus.

 

mercruiser-copie-1.JPG

Partager cet article

Commenter cet article