ActuNautique.com

Enfin du vent dans les voiles des Class 40 de la Normandy Channel Race

Cette nuit et toute la journée, les duos s’en sont donnés à cœur joie faisant avancer leur machine à vent à bonne vitesse et à des moyennes de plus de huit nœuds dans cette Normandy Channel Race 2012.

 

Une situation sympathique pour les concurrents car, depuis le départ, les voiliers avaient de réelle difficulté à se diriger vers le but.

 

Dès hier soir, au passage du Cap Lizard, un vent orienté au Nord-Nord-Est soufflant à 25 nœuds, une mer hachée « casse bateaux » est apparu. Six concurrents se sont alors portés aux avant-postes avec en tête « Campagne de France » et « Concise 2 » impressionnants de régularité et contrôlant leurs adversaires directs en allant jouer à terre afin de s’abriter du courant. Dès leur entrée en mer Celtique suite à Land’s End, certains choisissaient de tirer un contre-bord, d’autres de pointer leur étrave en direct vers l’Irlande et la porte de Tuskar Rock.

 

Au près, les navigateurs pouvaient se détendre, prendre un rythme de quart normal, et tirer toute la quintessence de leur Class 40, des bateaux racés et taillés pour ces allures.

 

normandy-channel-race-2.JPG

 

« Talanta » de Jean Galfione et Eric Péron, « Eole Génération GDF Suez »,  « Solo », le plan Owen Clark des norvégiens Aasberg – Lovgren, « Phoenix Europe Express » de Yannick Bestaven et Julien Pulvé, revenaient à porter de fusil des deux leaders, une lutte de haut niveau quasi bord à bord et passionnante pour les observateurs restés à Caen ou derrière leur ordinateur au fil des pointages.

 

La bataille est également intense derrière. « Les Conquérants Caen La Mer » de Marc Lepesqueux et Eric Defert sont loin d’avoir dit leur dernier mot. Le skipper caennais est en embuscade à 12 milles du sixième. « Earwen » piloté par l’amatrice Catherine Pourre et son compère trinitain Goulven Royer, « Masai » des Franco- Néerlandais Le Diraison – Korner, « Jasmine Flyer » mené par le jeune australien Scott Cavanough, vainqueur des deux dernières étapes de la Global Ocean Race, et Thibault Reinhart, ministe, ont encore toute leur chance de créer la surprise. Un peu plus loin, le cherbourgeois Louis Duc, équipé de Samantha Evans, « Avis Immobilier » réalise une belle performance à bord de son Akilaria, première génération.

 

La fatigue doit, sans aucun doute, se faire ressentir à l’intérieur des bateaux. Hélas, les tandems ne sont pas prêts de se reposer car, dès ce soir, en approche de l’Irlande, Eole va, à nouveau, s’essouffler en tournant au Sud-Est pour le retour en France. 

 

Sylvie Viant, directrice de course, et Jean Couadou, Président du comité de course, déclarent sur ActuNautique.com : "Compte tenu des conditions météorologiques des prochains jours,  la Direction de course en accord avec le Comité de Course a décidé de supprimer la marque Fastnet Rock du parcours. Après Tuskar Rock, la prochaine marque sera l 'Île de Guernesey". 

 

 Suivre l'actualité de la Normandy Channel Race

Accéder à l'Agenda 2012 des courses, régates et Salon nautiques

photo - Jean Marie Liot - Normandy Channel Race

Partager cet article

Commenter cet article