ActuNautique.com

Exclusif - les plans du futur Bi-Loup 365 du chantier Wrighton (62)

Le Nautic était l'occasion pour Wrighton, la chantier nordiste, d'exposer deux des voiliers de sa gamme de biquilles, à savoir les Bi-Loup 26 et Bi-Loup 30.

Deux bateaux qui peuvent être livrés en kit, Wrighton est le leader européen du genre, ou prêts à la navigation, selon le choix de l'acquéreur.

Bi-Loup-365.JPG

Des bateaux qui se distinguent par un niveau de finition peu ordinaire sur ce type d'unités, qu'il s'agisse de l'aménagement intérieur mais également de l'accastillage, dont certaines pièces sont directement fabriquées... par le chantier !

Dédiés à la croisière côtière, les Bi-Loup ont été les précurseurs français dans le domaine des biquilles, une technologie encore trop rare dans l'hexagone mais qui change la vie des plaisanciers en leur ouvrant des escales difficilement accessibles avec un quillard.

Poursuivant le développement de sa gamme, le chantier dirigé par Charles Thiout a lancé la construction d'un tout nouveau modèle qui viendra couronner la gamme Bi-Loup en 2012, le Bi-Loup 365.

Un nouveau modèle conçu avec l’atelier d’architecture navale Vincent Lebailly Yacht Design.

Bi-Loup-365-2.JPG

Lors du Nautic 2011, Charles Thiout a confié à ActuNautique.com : "Nous avons souhaité concevoir un bateau dans la tradition des Bi-Loup : un voilier familial, simple de manœuvres, reposant à l’échouage sur des appendices solides (bi-quille) tout en apportant la modernité et l’innovation de carènes et plans de pont actuels. La coque a été nettement élargie sur l’arrière pour optimiser l’espace dans le cockpit, le gréement est désormais poussant et le pied de mât a été descendu. La ligne de superstructures est davantage tendue et le franc-bord a été surélevé".

De part son plan de voilure plus généreux, le bateau gagne en performances. En contrepartie, le chantier a dû faire des concessions pour réduire le poids du bateau, descendre son centre de gravité et ainsi, rendre le bateau plus stable et plus raide à la toile.

Bi-Loup-365-3.JPG

Charles Thiout poursuit : "L’élargissement du bateau lui confère une stabilité de forme et une puissance  sous voiles plus importantes. Pour l’intérieur nous souhaitions proposer un réel retour aux sources et origines du Bi-Loup traditionnel. La version classique revient sur l’intérieur des Bi-Loup 102 avec table à carte/penderie et cuisine sur-élevées, puis carré en contre bas des superstructures panoramiques. Enfin, la version Deck Saloon du Bi-Loup 36 est conservée."

5.jpg

Partager cet article

Commenter cet article