ActuNautique.com

Grand succès pour le Branlebas de Régates 2011

L'édition 2011 du Branlebas de régates a été un véritable succès. Les participants sont venus nombreux se disputer la victoire en baie de Saint Malo devant un public qui a lui aussi répondu présent.

 

Ils étaient  ainsi près de 89 bateaux, Bisquines, Pilotes, Classiques, IRC, rassemblés dans une flotte bigarrée et hétéroclite, véritable marque de fabrique de l’épreuve, à assurer le spectacle.
   
Les IRC ont pu courir sept courses sur des parcours côtiers et bananes. Franck-Yves Escoffier s’est imposé avec son A 35, Ame Haslé, sans laisser aucune chance à ses concurrents !

 

branlebas-de-regates-2011.JPG


En HN,  le Gibsea 80, Auberge du Trieux, de Paul-Antoine Auburtin a dominé une course qu'il connait bien, il l’avait déjà gagnée en 2009. Le skipper sera sans aucuns doutes l’homme à surveiller pour la prochaine édition.

En Classiques, Hervé du Rotois à la barre du magnifique Orana remporte l’épreuve dans sa série. Une victoire bien méritée, après une longue route depuis la Bretagne sud pour s’aligner au départ.

Les Bisquines et Cotres-Pilotes se sont affrontés à Cancale et à Saint-Malo, dans un duel très attendu par tous la malouins. Les équipages n’ont pu se départager, ils ont chacun remporté une victoire. Le Cotre-pilote Yseult a franchi la ligne en tête à Cancale, La Cancalaise s’est quant à elle imposée à Saint-Malo. La course s'est donc soldée par un match nul, après deux épreuves de haut vol.

 

branlebas-de-regates-2.JPG

 
Pendant les quatre jours du Branlebas de régates, le spectacle ne s’est pas cantonné au plan d’eau, la fête a en effet battu son plein à terre et sur les quais.

 

Les soirées organisées à Saint-Cast, Saint-Malo et Cancale ont rassemblé 250 à 350 personnes chaque soir. Les animations nombreuses ont su gagner les faveurs d’un public ravi. La soirée de clôture de l’épreuve sur l’Etoile du Roy à Saint-Malo comptait même plus de 350 convives réunis dans une ambiance de fête et de convivialité.

 

photos : Boutin Arthus

Partager cet article

Commenter cet article