ActuNautique.com

Inauguration du premier parc naturel marin de Méditerranée

Hier, Nathalie Kosciusko-Morizet, le ministre de l’Environnement, a inauguré le premier parc naturel marin de Méditerranée, le Parc naturel marin du golfe du Lion, qui est le troisième parc naturel marin français, après ceux d'Iroise (Finistère) et de Mayotte.

 

Situé au large des côtes des Pyrénées-Orientales et de l'Aude, ce parc natural marin s'étend sur 100 km de côtes, entre Leucate (Aude) et cap Cerbère (Pyrénées-Orientales) et abrite biodiversité (corail rouge, grand dauphin, mérou brun, sar…) et paysages sous-marins remarquables (fonds rocheux et sableux, vallées sous-marines…), tandis que son littoral connaît lui une très forte croissance démographique et touristique.

 

Lors de sa venue, le ministre a embarqué à bord du bâtiment de soutien "Ailette" pour une promenade en mer sur le site du parc, déclarant à cette occasion sur ActuNautique.com "Le Parc naturel marin du Golfe du Lion ne sera pas un sanctuaire mais un lieu vivant et ouvert, où coexisteront de nombreuses activités maritimes professionnelles et de loisirs (pêche, plaisance, plongée…), dès lors qu'elles respectent l’environnement. Sa création est une étape importante dans la reconnaissance et la protection d'un patrimoine exceptionnel et une magnifique opportunité pour le développement touristique de la région".

 

Parc-Lionc-Laurent-Mignaux---MEDDTL.jpg

 

L'élaboration du parc a nécessité près de 4 ans de concertation entre l’ensemble des acteurs locaux puis la conduite d'une enquête publique en 2010.

 

Composé d'acteurs locaux, le Conseil de Gestion du Parc Naturel est composé d'acteurs locaux qui devront désormais élaborer la feuille de route du Parc selon les huits orientations de gestion présentées dans le décret :

  • Faire du parc naturel marin une zone de référence pour la connaissance et le suivi du milieu marin, de ses écosystèmes, (plus particulièrement les canyons profonds, le coralligène, les herbiers le plateau continental, etc.) et des activités socio-économiques qui s’y déroulent ;
  • protéger le patrimoine naturel marin du littoral aux canyons profonds ;
  • préserver et améliorer la qualité des eaux ;
  • soutenir et favoriser un développement durable des activités économiques maritimes ; 
  • favoriser une gestion de l’ensemble des ressources naturelles ;
  • favoriser un développement des activités de tourisme nautique durables ;
  • contribuer à la protection et la mise en valeur du patrimoine culturel maritime ;
  • envisager une coopération avec l’Espagne.

 A ce jour, cinq autres parcs naturels marins sont à l’étude en France : le golfe normand-breton, le bassin d’Arcachon et son ouvert, les Glorieuses (océan Indien), les estuaires picards, l’estuaire de la Gironde et les Pertuis charentais. Ces deux derniers ont été soumis à une enquête publique durant l’été 2011.



 

Le Parc naturel marin du golfe du Lion en chiffres :

 

Périmètre : 4 019 km² d’espace marin pour environ 100 km de côtes
Espèces animales : 1 200
Espèces végétales : 500
Espèces marines protégées : 14
Espèces remarquables ou menacées recensées dans les canyons de Méditerranée : 35
Nombre de visiteurs du littoral du Parc: environ 2,5 millions de visiteurs par an

Partager cet article

Commenter cet article