ActuNautique.com

Interpol à la poursuite du Serpent, le chalutier fantôme

trawler Serpent Interpol 

 

A la demande de la Norvège, Interpol vient de se lancer pour la première fois à la poursuite d'un navire suspecté de pêche illégale depuis des années.

 

Que dire d'un chalutier qui a changé de nom une bonne douzaine de fois en 10 ans, qui a été immatriculé dans 8 pays différents sur ce même laps de temps, et qui est suspecté de pêche illégale en Atlantique Sud ?

 

Tel est le cas de figure du Serpent, un chalutier fantôme qui défie les autorités en toute impunité.

 

Car bien que figurant depuis 2004 sur la liste noire de la Commission pour la Conservation de la Faune et de la Flore Marines de l'Antarctique (CCAMLR), le Serpent n'en a pas moins poursuivi ses opérations de pêche illégale dans l'Atlantique Sud et au large de l'Afrique de l'Ouest.

 

chalutier-snake-interpol.JPG

 

Il semble que cette période soit désormais révolue et le navire fait désormais l'objet "d'une notice violette" de la part d'Interpol, désormais à sa recherche, à la suite d'une demande de la Norvège.

 

Pour Grete Faremo, ministre norvégienne de la justice, la pêche illégale est de plus en plus le fait d'organisations criminelles et il est désormais nécessaire de renforcer la coopération internationale pour lutter contre ce fléau.

 

La traque au Serpent (Snake) constitue donc une grnade première pour la police internationale, qui devrait développer cette activité dans les mois à venir. 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article