ActuNautique.com

Interview - Globe Skipper, du convoyage aux services pour les plaisanciers

ActuNautique a rencontré Romain Gindre, co-fondateur de la société française Globe Skipper, société initialement créée pour convoyer des bateaux s'est diversifiée avec succès dans les services à valeur ajoutée pour les plaisanciers.

 

ActuNautique - Romain Gindre, votre société, Globe Skipper, est bien connue dans le monde du convoyage de bateaux et des services aux plaisanciers, pouvez-vous nous expliquer sa genèse ? 

Romain Gindre - Globe Skipper a été créée en 2005. David Steckar et moi même avions l'idée de créer une société de prestation de skipper. A ce concept et pour nous différencier, nous souhaitions proposer aux marins et skippers de travailler dans un cadre défini, avec des règles, mettant en avant la qualité, pour offrir des prestations irréprochables et sans surprises aux professionnels du nautisme et aux propriétaires de bateaux. A l'origine, nous faisions principalement du convoyage, livrer des bateaux surtout neufs. Partant de là, nous nous sommes rendus compte qu'il manquait un service, dans la gamme de bateaux dans laquelle nous nous positionnions, les 50-70 pieds, à savoir un service global autour des convoyages, autour des équipages.

Pourquoi du service ? Les plaisanciers se débrouillent très bien tout seuls non ?

RG - Oui, ils se débrouillent très bien tout seuls mais on s'aperçoit qu'ils ne profitent pas pleinement de leur bateau car un bateau de 50 à 70 pieds représente énormément de choses à faire. Rien que dans le domaine de son nettoyage, de sa préparation, du choix de ses options et équipements, de l'organisation d'un voyage. Les propriétaires d'un bateau apprécient énormément de disposer d'une petite assistance, accessible, leur permettant de profiter au mieux leurs moments de navigation. 

Romain-Gindre-globe-skipper.GIF

Alors justement, vous avez cité quelques-uns de ces services, pourriez-vous nous les détailler ?

RG - On peut tout faire ! On s'adapte aux besoins de nos clients ! 

Vous pourriez faire le café ?

RG - Sans problème et si nos clients recherchent un café bien spécifique, qui viendrait par exemple de Colombie ou du Pérou, on ira leur trouver, pour qu'ils puissent en profiter, à l'endroit où ils sont ! Pour en revenir aux services les plus classiques que nous proposons, nous pouvons intervenir avant même l'achat d'un bateau par le plaisancier, pour l'aider à définir les options les plus adaptées à son programme de navigation. 

De l'avant achat en quelque sorte ?

RG - Tout à fait, de l'avant vente qui va jusqu'à l'après vente d'ailleurs, car une fois le bateau est acheté, l'équipage composé et le convoyage effectué, nous pouvons continuer à suivre le plaisancier en lui assurant un service d'aide météorologique, de préservation de marina, de conseil général sur les navigations, de conseil d'entretien... On peut enfin aider un plaisancier souhaitant vendre son bateau, cette démarche n'étant pas toujours évidente. 

A Las Palmas, vous vous alignez sur le Rallye de l'Arc pour le convoyage d'un Lagoon 560, le Capricho...

RG - Justement, skipper le Capricho dans le Rallye de l'Arc n'est que la résultante d'une démarche bien plus globale menée par Globe Skipper. Ce n'est en aucun cas un simple convoyage ! Le propriétaire de ce Lagoon 560 livré au mois de mai, nous le connaissons depuis des années, lors de l'achat de son premier Lagoon, un 500. Durant ces années, nous sommes restés en contact ensemble. Il a fait appel à nous pour l'achat de son nouveau bateau, afin de bénéficier de conseils, en particulier en terme d'équipements. Etant basé en Amérique du sud, nous lui avons conseillé de rester en Europe quelques mois du fait de la saison des cyclones empêchant toute traversée sereine. Ce laps de temps lui a permis de naviguer en Méditerranée, avec notre assistance, de prendre en main le bateau, notre rôle étant notamment de former un marin qui sera le futur capitaine du Capricho. A Las Palmas, nous continuons donc ce voyage, avec la famille du propriétaire, l'un de ses amis, qui a toujours rêvé de faire une transat, le marin et bien sûr une journaliste d'ActuNautique ! 

Cette stratégie de services semble être bénéfique. Comment se présente aujourd'hui la société Globe Skipper ? 

RG - Globe Skipper, ce sont 2 associés co-gérants, 8 skippers, 4 marins plus 2 hôtesses qui travaillent en permanence. Une équipe tournée vers le client, dont l'objectif et avant tout de proposer un service irréprochable. Cette stratégie nous permet d'afficher une activité en croissance, avec un chiffre d'affaires 2012 qui devrait se situer aux alentours de 500 000 euros. 

Partager cet article

Commenter cet article