ActuNautique.com

Interview Nauticales 2013 - Bénéteau en force à la Ciotat (13)

nicolas venance - redacteur en chef actunautiqueA l’occasion des Nauticales 2013, ActuNautique.com a rencontré Yannick Hemet, directeur commercial France de Bénéteau. 

 

Yannick Hemet, que représentent pour vous les Nauticales ?

 

Yannick Hemet - Pour nous, les Nauticales sont un salon essentiel dans la distribution en France. Notre pays compte 3 autres grands salons, dont Paris qui est à terre, tous ppositionnés en fin d'année. Un salon à flots de printemps est idéal car il permet de présenter les nouveautés de fin d’année vues généralement à terre et de passer sa commande pour une livraison juste avant l’été !

 

C’est donc un bon timing de salon ?

 

YH – C’est un bon timing ! C’est de plus un salon en pleine évolution, qui devient l’un des salons essentiels sur la Méditerranée.

 

Yannick-Hemet---Beneteau-France.JPG

 

Que nous présentez-vous cette année sur les pontons de la Ciotat ?

 

YH – Vous allez retrouver aussi bien des nouveautés voile que moteur avec de très nombreux modèles, tant à terre qu'à flots : Barracuda, Antares, Grand Turismo, Flyer, Trawler pour l'offre moteur, et Oceanis et Sense dans le domaine de la voile. En particulier, l’Oceanis 55 présenté en avant première à Paris.

 

Dans le domaine du moteur, le Barracuda 7 fait beaucoup de bruit ici

 

YH – Cette gamme lancée il y a deux ans avec le Barracuda 9 s’est élargie avec le Barracuda 7 qui rencontre beaucoup de succès. Il est présenté à terre sur ces Nauticales afin de permettre au plus grand nombre de le visiter. Dans le domaine du moteur, nous présentons un Grand Turismo sans fly. Bénéteau innove toujours puisque nous avons exposé à Düsseldorf le Monter Carlo 5, qui préfigure toute une gamme de vedettes express à fly. Une gamme présentée à flots début avril.

 

nauticales-32.JPG

 

Comment se présente le marché en 2013 ?

 

YH – Je ne vous cacherais pas que le marché est un peu difficile, par contre, notre puissance dans le domaine des nouveautés, le fait d’avoir un réseau fort, nous permettent de nous maintenir et de gagner des parts de marché, tant à l’international qu’en France, dans la voile et le moteur. La gamme Oceanis marche très fort, tout comme les Sense, qui sont des bateaux de conquête. Dans le moteur, nos ambitions sont très fortes. L’accueil réservé aux Barracuda est impressionnant, sur un segment qui est le cœur de marché.

 

Sur un marché difficile, quelle est votre stratégie pour aider vos distributeurs ?

 

YH – Déjà, nous avons la chance d’avoir un réseau fort, ancien, avec des entreprises qui existent depuis des années et qui ont une assise financière solide. C’est très rassurant pour nos clients qui savent que leur distributeur sera pérenne dans le temps. En parallèle, nos innovations permanentes, en voile et en moteur, leur permettent de se différencier avec des produits toujours à la pointe du marché, produits qui bénéficient d’animations, rassemblements clients, festivals d’essais, de façon à créer de l’animation et faire venir des clients. Enfin, nous bénéficions de notre propre filiale financière qui est à même d’accompagner les plaisanciers dans le volet financier de leur bateau. Aussi bien pour le financement de leur acquisition, que la reprise de leur ancien bateau...

 

nauticales-21.JPG

 


 

Partager cet article

Commenter cet article