ActuNautique.com

L'America's Cup touche le fond... dans l'indifférence générale

louis-vuitton-cup.JPG

 

Des rumeurs indiquent que la société Louis Vuitton souhaite demander à l'organisateur de la coupe le remboursement d'une partie des fonds versés au titre de son sponsoring.

 

Que dire de l'America's Cup 2013, si ce n'est qu'elle semble avoir touché le fond, et qu'elle devra sans doute revenir à ses fondamentaux, si elle veut survivre.

 

Dernier épisode en titre, les rumeurs insistantes courant sur les pontons selon lesquelles la société Louis Vuitton, sponsor de "sa" Cup, très mécontente du peu de participants challengers, 3, un record il faut l'avouer, aurait tout simplement demandé à être remboursée à hauteur de 3 millions de dollars, selon notre confrère néo-zélandais New-Zealand Herald.

 

Car le contrat liant le groupe de luxe français et l'organisateur, l'ACEA, stipule la présence d'au moins 8 participants, sachant qu'il y en a officiellement 3, Team New Zealand, Luna Rossa et Artemis, deux dans les faits, Team New Zealand et Luna Rossa, voire peut être même qu'un seul, au train ou vont les choses, avec le boycott de Luna Rossa et les réparations d'Artemis...

 

Dans tous les cas de figure, la décision, en 2010 de passer à un format multicoque, par rapport aux traditionnels monocoques de Class America, et l'évolution même desdits multicoques, a fait de cet événement autrefois majeur, un événement boudé par le public et les sponsors, au grand dam de la ville de San Francisco pour laquelle l'ardoise risque d'être salée.

 

D'ailleurs, le titre du dernier communiqué de presse parle de lui même ce 9 juillet : "Emirates Team New Zealand continue d'impressionner"... sachant que le trimaran régatait tout seul...

 

photo - Gilles Martin Raget

 

Partager cet article

Commenter cet article