ActuNautique.com

L'horizon s'éclaircit pour le chantier Archambault

Bonne nouvelle pour le chantier naval français Archambault, constructeur réputé de voiliers sportifs basé à Dangé Saint Romain (86).

 

Le chantier familial, placé en redressement judiciaire cet été, vient en effet de faire l'objet d'un plan de reprise de la part d'un industriel français du BTP, Gilles Caminade (GCBTP).

 

archambault-M34.JPG

 

Passionné de voile et propriétaire d'un voilier Archambault, un A35, le repreneur souhaitait selon ses propres dires, investir depuis un moment dans le milieu du nautisme. La reprise du chantier Archambault constitue donc pour lui une double satisfaction.

 

Le groupe GCBTP apportera, outre l'expérience de son dirigeant dans le redressement des entreprises, son assise financière. Le groupe s'engage ainsi à conserver 17 des 19 salariés du chantier, Emmanuel Archambault restant à la tête de l'entreprise.

 

4 postes seront en outre immédaitement créés, notamment dans le commercial.

 

Au niveau du développement, l'international sera renforcé et deux nouveaux modèles seront lancés, la production du M34, le bateau officiel du Tour de France à la Voile, dont le prix de vente est en grande partie la cause des difficultés du chantier, sera garantie.

 

L'horizon s'éclaircit donc pour le chantier, dont l'A31 vient en outre d'être élu bateau IRC de l'année 2012 par l'UNCL !

 

Partager cet article

Commenter cet article