ActuNautique.com

La Marine Nationale à la manoeuvre en cette rentrée 2012

marine-nationale.JPG

Reprise chargée pour la Marine Nationale !

 

Après une période estivale où la marine a été très active, notamment en Méditerranée orientale avec les tensions relatives à la crise syrienne, ainsi qu'en océan Indien (opération Atalante) et en Atlantique (Corymbe), le mois de septembre marque la reprise des activités d’entraînement des bâtiments de la Marine Nationale.

Ainsi, à Toulon, dès la mi-septembre, les hommes de la Force d’Action Navale reprennent leurs entraînements et manœuvres d’envergure afin de maintenir leurs savoir-faire pour faire face à un contexte opérationnel soutenu.

Quatre exercices majeurs et deux stages de préparation vont avoir lieu dans les prochains mois.

  • GABIAN aura pour objectif de camper l’entraînement individuel de plusieurs bâtiments non déployés. Les moyens engagés seront ainsi mutualisés, les bâtiments s’entraîneront ainsi en groupe à la navigation, aux exercices tactiques, aux ravitaillements à la mer et à toute activité leur permettant d’élever leur niveau de préparation opérationnelle.
  • PEAN, acronyme de Période d’Entraînement de l’Aéronautique Navale réunira le porte-avions Charles de Gaulle et son escorte. La qualification des pilotes, l’entretien de la préparation opérationnelle dans tous les domaines d’emploi des bâtiments et des aéronefs seront au programme de l’exercice.
  • NOBLE MARINER aura pour objectif de s’assurer que la force de réaction de l’OTAN soit totalement prête à mener des opérations réelles. Autour d’un bâtiment de projection et de commandement, une quinzaine de bâtiments de toutes les nations de l’OTAN constitueront une Task Force. Ils évolueront dans la cadre d’un scénario de crise impliquant un pays de l’OTAN, incluant de multiples menaces et focalisé sur la nature expéditionnaire du déploiement d’une composante maritime dans un environnement littoral.
  • CHEBEC développera la coopération opérationnelle des marines française et marocaine notamment dans les domaines de la surveillance et de la sécurité maritime. En renforçant l’interopérabilité entre les deux marines, CHEBEC favorisera leur aptitude à intervenir conjointement en situation de crise à la mer (lutte contre les trafics illicites, assistance et sauvetage en mer).

Enfin, dans le cadre du cycle d’entraînements et de préparation au combat, des unités de la Force d’Action Navale participeront également à des stages TAMOURÉ pour les avisos et frégates et SPARTIATE pour les bâtiments amphibie.

Partager cet article

Commenter cet article