La Torche Pro France - dimanche aux tisons

Publié le par ActuNautique.com

Incontestablement la pointe de La Torche doit sa réputation aux grandes épreuves internationales de windsurf qu’elle a accueillies dans les années 80 / 90…

 

Depuis cette époque de nombreux évènements de surf, de kitesurf et plus récemment de stand up paddle se sont succédés sur ce haut lieu des sports de glisse. On a connu sur ce site, comme sur bien d’autres du reste, quelques manifestations qui n’ont pas pu se dérouler dans de bonnes conditions ; par manque de vent essentiellement. Hier pour cette étape de Coupe du Monde de Stand Up Paddle, la donne était très simple. Il fallait des vagues, disons de la houle, et surtout pas de vent ! Ou alors quelque chose de léger, qui souffle de préférence de la terre vers la mer ce qui a tendance à creuser les vagues, à les lisser, à les rendre encore plus pures, plus parfaites…

 

la-torche-pro-france-2.JPG

 

Mais voila, ce dimanche 29 avril nous a fait penser à ces longs jours d’hiver sans fin. Ces dimanches qui nous invitent à rester sous la couette jusqu’à pas d’heure...

 

Hier matin à 7h30 il y avait quand même quelques courageux qui avaient su résister à l’appel de la grasse matinée dominicale. Ils étaient bien là pour assister au 1er briefing du jour et c’était une véritable performance.

 

la-torche-pro-france-1.JPG

 

Le décor idyllique d’une belle matinée de surf appartenait au monde merveilleux de ceux qui dormaient encore ! Et pour cause ! Le spot était balayé par 30 nds de vent de Nord/Ouest et un épais nuage gris et lourd comme une chape de plomb planait au-dessus de la Bretagne et déversait des hectolitres de pluie glaciale sur des kilomètres carrés. Cerise sur le gâteau, difficile de voir dans cette situation la moindre lueur d’espoir...

 

Dans ce climat si particulier, le premier rendez-vous avec les compétiteurs n’incitait pas vraiment à la prose. Par conséquent l’annonce fut aussi brève que précise. Au micro, Ronan Chatain, organisateur de La Torche Pro France déclara alors : "Vu les conditions météo, nous n’allons rien pouvoir envoyer pour l’instant. Le vent doit s’orienter Sud/Ouest dans l’après midi. Avec cette bascule les vagues devraient être plus consistantes. Prochaine annonce à 10h00 !".

 

la-torche-pro-france-3.JPG

 

Emmitouflé dans ses 15 doudounes et ses 14 bonnets, Alex Grégoire sudiste de conviction et waterman" invétéré profita de l'occasion pour détendre l'atmosphère en lançant : "Si vous décidez de changer de sport les gars, pas de problème pour moi, j’ai mon matos de wind et de kite dans le camion !".

 

Cette boutade était bien vue de la part de ce windsurfer de longue date, qui a bien connu les longues attentes sur les parkings sans vent. Car il était bien là le paradoxe du jour. La Torche nous a gratifié d’un sacré clin d’œil pour cette première journée du Championnat du Monde de Stand Up Paddle, en invitant une tempête hivernale au cœur même d’un printemps qui refuse de s’installer durablement.

 

Au fil de la journée, les haures se sont égrainées et les annonces se sont enchaînées : 7h30, 10h00, 14h00, toujours le même refrain et toujours les mêmes prises de décision.

 

la-torche-pro-france-4.JPG

 

A 16h00, la dernière annonce officielle a conclu qu'il n'y aurait pas de compétition ce dimanche, le comité d’organisation ayant bon espoir de lancer la compétition demain matin. La première annonce du jour est programmée une nouvelle fois à 7h30 pour un premier départ possible à 8h00.

 

Hier soir, la Cérémonie Officielle d’Ouverture a été célébrée par Roland Jourdain, le parrain de La Torche Pro France accompagné d’un parterre d’élus. Chaudement couverts malgré une ambiance très chaude ! 

 

Commenter cet article