ActuNautique.com

Le chalutier géant lituano-néerlandais, temporairement interdit de pêche en Australie

C'est une première victoire dans le combat qui oppose les associations de protection de l'environnement à l'armateur néerlandais du Margiris, le chalutier géant, immatriculé en Lituanie, qui défraye la chronique chaque fois qu'il pénètre dans un port.

 

Les autorités australiennes, qui, dans un premier temps avaient donné leur accord pour une campagne de pêche du Margiris en Mer de Tasmanie, ont annoncé son interdiction temporaire par le biais d'une pirouette qui démontre que les politiques peuvent encore avoir le dessus sur la technostructure.

 

L'autorité australienne des pêches ayant donné son accord, le ministre de l'environnement a en effet fait bloquer le navire, le temps qu'une nouvelle loi soit votée, allant en sens contraire !

 

Margiris

 

Entretemps passé sous pavillon australien et rebaptisé Abel Tasman, le bateau est donc à quai, à Port Lincoln, inquiet sur son sort.

 

Le vote de cette loi, à priori acquis, constituerait donc une vraie victoire contre les pratiques des chalutiers usine de ce type, le Margiris est l'un des plus gros au monde, accusés de piller les réserves halieutiques en massacrant de surcroît des espèces protégées, victimes collatérales innocentes de leurs chaluts ravageurs.

 

Pour Greenpeace, la démarche australienne apparaît comme une victoire symbolique d'autant plus importante que le Margiris, armé par la société néerlandaise sévit encore régulièrement en Atlantique Nord Ouest.

 

Sachant que ces navires géants tant décriés sont abreuvés des subventions de l'Union Européenne, au détriment des artisans pêcheurs...

 

=> En savoir plus avec ActuNautique sur le chalutier géant Margiris

 

photo - marinetraffic.com

Partager cet article

Commenter cet article