ActuNautique.com

Le chantier naval Alliage Yachts (56) placé en liquidation judiciaire

C'est une bien triste nouvelle qui nous est venue vendredi dernier du Tribunal de Commerce de Lorient.

 

La juridiction consulaire a en effet décidé la liquidation pure et simple du chantier naval Alliage Yachts, un chantier naval basé à Ploemeur et spécialisé dans la construction de voiliers haut de gamme en aluminium, des dériveurs intégraux à rouf panoramique et salon de pont.

 

Le chantier, racheté par le vendéen Alubat en 2010 faisait face depuis un an à un carnet de commandes désespérément vide - aucune commande depuis 1 an - et mercredi dernier, le P-DG du groupe était venu informer les 23 salariés de l'entreprise de sa décision de stopper l'activité.

 

Avec des modèles d'entrée de gamme proposés à 850 000 euros, le chantier Alliage ciblait une catégorie de dirigeants d'entreprises et de cadres supérieurs que la crise a incité à stopper les investissements de loisirs.

 

Alliage-Yachts.JPG

 

L'histoire du chantier Alliage Yachts

 

Créé en 1995, le chantier Alliage s’installe en bord de Seine, à 70 km en aval de Paris.

Un premier dériveur intégral, un Alliage 38, est construit dès 1996. Exposé au Grand Pavois de la Rochelle, ce bateau termine second de l’élection du Voilier de l’Année organisée par la revue Voile Magazine. Le jury souligne déjà une qualité de construction remarquable.

Très rapidement, la gamme s’élargit. Les Alliage 41, 44 et 50 voient le jour progressivement.

Pour faire face à son développement et offrir de meilleures conditions d’essais et de mise en main de ses bateaux, le chantier s’installe en 2003 au bord de la mer, à Plœmeur, près de Lorient.

Les locaux, d’une surface de 2000 m2, intègrent ateliers de chaudronnerie et de menuiserie, cabines de sablage et de peinture, bureau d’études.

En 2006, pour répondre aux attentes d’une clientèle désireuse de naviguer sur des long-courriers performants, la gamme Azzuro, à quille relevable, est lancée. Trois modèles sont proposés : 47, 53 et 59.

De leur côté, les dériveurs intégraux Alliage de la première génération sont remplacés progressivement par des bateaux plus grands et plus puissants : les Alliage 45, 49, 53, 57 et 61.

Les huit modèles aujourd’hui proposés, tous à rouf panoramique et salon de pont, bénéficient ainsi d’une expérience significative du chantier de près de quinze ans.

En 2008, un département « grands yachts » est créé. Il est destiné à la construction de long-courriers d’une longueur comprise entre 62 et 70’. Un premier Azzuro 65 est commercialisé.

 

Confronté à de grosses difficultés financières, le chantier est repris par la soéciété Alubat.

Partager cet article

Commenter cet article