ActuNautique.com

Le chantier naval CNTI (56) dope sa capacité de production avec un nouvel atelier

Le chantier vient d'emménager dans des nouveaux locaux situés en banlieue de Vannes.

 

 

Spécialisé dans la construction de bateaux professionnels et de plaisance en aluminium, le chantier naval CNTI (Construction Navale Talhouët International) a quitté ses locaux historiques de Séné (56) pour un nouvel atelier basé en banlieue de Vannes, d'une superficie couverte de 650m2, pour une superficie totale de 2800m2.

 

Pour la gérante du chantier, Marie-Pierrre Perello, ce déménagement était devenu indispensable, du fait de la mise en production de nouveaux modèles, en particulier des trawlers de 33 et 39 pieds.

 

trawler-Dragon-s-du-chantier-naval-CNTI-Vannes.JPG

 

Ces modèles, designés par Tanguy Le Bihan, commercialisés par CNTI sous la dénomination Dragon's, se présentent comme des modèles destinés tant à la croisière hauturière qu'à la navigation sur les canaux. Le programme des plaisanciers étant généralement la navigation en Atlantique ou en Méditerranée, avec un transit par le canal du Midi, via Bordeaux.

 

En parallèle à cette gamme de bateaux de plaisance, le chantier CNTI produit également toute une gamme de bateaux professionnels, notamment des barges ostréicoles et des fileyeurs pour la pêche côtière.

 

Créé en 2009, suite à une reprise, la chantier CNTI emploie 3 salriés pour un chiffre d'affaires d'enciron 1 million d'euros.

Partager cet article

Commenter cet article