ActuNautique.com

Le contrat du siècle des CMN de Cherbourg, en grande partie réalisé en Roumanie

chantier-CMN-constructions-mecaniques-de-normandie-copie-1.JPG

 

Le président de la République avait fait le déplacement à Cherbourg, pour saluer le marché de construction de 30 bateaux remporté par le chantier CNM auprès des autorités mozambicaines. Cela n'a pas porté chance aux ouvriers français semble-t-il...

 

Décidément, même le déplacement d'un ministre, Arnaud Montebourg, et d'un président de la République n'auront suffi !

 

On vient en effet d'apprendre que le fameux marché de 200 millions d'euros remporté par le chantier français CMN (Constructions Mécaniques de Normandie) basé à Cherbourg, et consistant dans la fabrication de près de 30 navires, 24 chalutiers et 6 patrouilleurs de haute mer, serait en grande partie réalisé en Roumanie, pour des questions de... coût !

 

Ainsi, les 6 patrouilleurs ne seraient qu'assemblés à Cherbourg, à partir d'éléments produits en Roumanie, et ne construirait que 8 chalutiers, le reste des navires commandés étaint construit là encore, en Roumanie, où le coût de revient des 50% plus bas qu'en France.

 

En parallèle, on apprend que 55 ouvriers venant de Roumanie et Lituanie, des chaudronniers et soudeurs, viennent d'être embauchés par le chantier, afin de renforcer les 350 salariés du site. Une condition sine qua non de pouvoir répondre aux contraintes du marché, selon la direction du chantier.

 

=> autres articles sur le chantier naval CMN

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article