ActuNautique.com

Le Dixmude admis au service actif de la Marine Nationale

Dixmude-ActuNautique.JPG

Le chef d’état-major de la Marine a signé le 27 juillet dernier l’admission au service actif du BPC Dixmude.

 

La commission supérieure de l’armement et la commission permanente des programmes et des essais (CPPE) qui s’étaient réunies à bord quelques jours auparavant avaient émis un avis favorable.

Cette admission représente une date majeure pour le dernier-né des BPC de la classe Mistral et surtout l’aboutissement de plusieurs années de persévérance tant de la part des industriels, des ingénieurs et des techniciens que des marins engagés dans ce chantier complexe. Le chef d’état-major a tenu à saluer et à remercier tous ces acteurs, militaires et civils qui ont contribué à l’achèvement de cet ambitieux programme.

Depuis 6 mois et la livraison du bâtiment par les industriels à la Marine, le Dixmude a suivi une mise en condition opérationnelle (MECO). Il a aussi participé à la Mission Jeanne d’Arc qui a été l’occasion de former les futurs officiers de Marine et de vérifier les capacités militaires du bâtiment.

Le Dixmude est le troisième bâtiment de ce type après le Mistral et le Tonnerre. C’est un bâtiment apte à mener les nombreuses missions : pré-positionnement dans des zones de crise potentielles, conduite d’opérations amphibies et aéromobiles, transport opérationnel, soutien santé et conduite des opérations de projection de forces depuis un poste de commandement de niveau opératif.

Les BPC sont des outils particulièrement adaptés à la gestion des crises dans des contextes interarmées ou internationaux du fait de sa polyvalence et de son interopérabilité.

Dixmude-2-ActuNautique.JPG

 

Photos - rédaction ActuNautique

Partager cet article

Commenter cet article

rothlisberger robert 06/08/2012 18:15

ce sont effectivement des bâtiments tout a fait adaptes aux situations actuelles , mais il ne faudrait pas oublier la construction indispensable pour notre crédibilité opérationnelle la
construction du deuxième porte avions
nucléaire ou non