ActuNautique.com

Le Ghana sommé de libérer le navire école argentin Ara Libertad

ara-libertad.JPG

La justice internationale a tranché. Le navire école ne sera pas l'otage d'un conflit entre un fonds de pension américain et les autorités argentines.

 

Par un arrêt particulièrement ferme, le Tribunal International du Droit de la Mer, situé à Hambourg, a ordonné hier aux autorités ghanéennes de libérer - de façon inconditionnelle - le navire école argentin  Ara Libertad, qui faisait l'objet d'une saisie conservatoire depuis le 2 octobre, saisie prononcée par un tribunal local.

Alors qu'il faisait relâche au Ghana, un tribunal local avait en effet décidé cette saisie conservatoire suite à une plainte déposée par le fonds d'investissement NML Capital, du milliardaire méricain Paul Singer, suite à un litige avec le gouvernement argentin consécutif au défaut de dette souveraine du pays et portant sur la coquette somme de 1.3 milliard de dollars.

L'Ara Libertad devrait donc reprendre la mer sous peu, le temps de rapatrier les élèves renvoyés en Argentine en Octobre dernier.

Quant au litige soulevé par NML Capital, le fonds indique avoir déposé une plainte aux Etats-Unis, l'Argentine déniant le droit à de tels fonds d'acheter des dettes souveraines sur le marché secondaire pour en obtenir le remboursement au nominal...

Partager cet article

Commenter cet article