ActuNautique.com

Le paquebot fantôme russe à la dérive dans l'Atlantique Nord aurait sombré

nicolas venance - redacteur en chef actunautiqueAprès avoir fait couler beaucoup d'encre, le paquebot russe Lyubov Orlova a peut être coulé le 23 février... dans l'indifférence générale...

 

 

Après un mois de dérive dans l'Atlantique Nord, dans l'indifférence générale des autorités canadiennes, pourtant dernier pays détenteur du navire, le Lyubov Orlova a sans doute coulé le 23 février, à 1700 kilomètres de l'Irlande, par 2000m de fond. Ce jour la en effet, dans la nuit, le Rescue Coordination Center d'Halifax, au Canada, a reçu le signal de détresse du paquebot, un signal qui ne se déclenche qu'en cas d'immersion...

 

Si tel est le cas, cette fortune de mer arrangera finalement tout un chacun, ce paquebot à l'abandon, qui avait rompu sa remorque par deux fois lors d'un convoyage qui devait le conduire du Canada vers la République Dominicaine pour démolition, étant devenu au fil des semaines bien génant pour tout le monde.

 

lyubov orlova

 

Notamment les autorités canadiennes qui ne s'étaient pas émues outre mesure des conditions de remorquage, le remorqueur retenu, le Charlene Hunt, un vieux rafiot datant de 1962, n'étant pas à même de réaliser une telle mission, qui est désormais bloqué à quai pour de trop nombreuses non-conformités.

 

Par 2000m de fond, le Lyubov Orlova ne dérangera plus personne. Qu'il ne contienne pas de pétrole mais des tonnes de résidus d'hydrocarbures, de PCB et autres composés d'amiante n'est sans doute qu'un détail...

 

=> autres articles sur le Lyubov Orlova

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article