ActuNautique.com

Le port à sec de Port Minic (35) en plein développement

Le Grand Val, à la sortie sud du Minihic, est un lieu entièrement consacré au nautisme.

 

Autrefois fermé par un moulin à marée, aujourd'hui, il s'ouvre largement sur la Rance. François Delahaie y dispose de 16000 m² pour un port à sec, Port Minic, destiné à l'accueil des bateaux à moteurs. Un lieu parfaitement sécurisé, adossé aux falaises granitiques d'anciennes carrières, avec un parking pour 150 voitures.

Ouvert en 2007 avec 60 places, le chantier a grandi et se dirige désormais vers les 250. Une réponse à la demande des nombreux propriétaires de bateaux. On y reçoit les embarcations jusqu'à 8 m et 2,5 tonnes. Des étagères métalliques (racks) sont disposées sur deux (et bientôt 3) niveaux, à 300 m de la Rance.

 

port-a-sec-Port-Minic.jpg

Un matériel adapté, élévateur à fourche, tracteurs, permet le transbordement facile de tous les bateaux, en toute sécurité, le maître-mot de l'entreprise.

 

Le fonctionnement du port est on ne peut plus simple : le plaisancier souhaitant faire une sortie appelle le port et à son arrivée, son bateau l'attend à l'eau. Les jours de grande activité, près d'une trentaine de bateaux font ainsi la navette de leur rack à la Rance. Au retour, les coques sont rincées avant dépose sur rack.

 

Le port à sec, qui a connu un formidable essor ces dernières années propose désormais de nouveaux services, comme la location de deux bateaux semi-rigides, un chantier naval, basé sur le site et dirigé par le frère de François Delahaie, Luc Delahaie, offre des prestations d'entretien et de réparation particulièrement recherchées des plaisanciers.

Partager cet article

Commenter cet article