ActuNautique.com

Les excès de vitesse en mer dans le viseur des autorités cet été

Le vice-amiral d'escadre Jean-Pierre Labonne, préfet maritime de l'Atlantique a ouvert la campagne de sécurité des loisirs nautiques le vendredi 8 juin 2012, sur la vedette de la gendarmerie maritime Penfeld au port du Moulin Blanc à Brest.

L'objectif de cette campagne est de préserver la vie humaine des usagers de la mer en luttant contre la méconnaissance des données essentielles sur le milieu marin et en luttant contre le non respect de la réglementation en vigueur. Cette campagne est essentiellement pédagogique afin que "les vacances restent des vacances".

L'amiral a tout d'abord évoqué les enseignements de la campagne 2011 en rappelant que la baignade reste l'activité où l'on dénombre le plus de décès.

lancement-campagne-securite-en-mer-2012-brest.JPG

La plaisance à moteur ou à voile est la deuxième activité qui connait des drames ; il faut souligner que le port du vêtement à flottabilité intégré (VFI) sauve des vies. Il faut donc le porter en permanence, même et surtout dans les annexes pour rejoindre ou quitter son navire.

Enfin, s'appuyant sur les contrôles de l'année passée, l'amiral a souligné le trop grand nombre d'infractions concernant le matériel de sécurité et les excès de vitesse. Les axes d'efforts de cette année 2012 seront la baignade, et le rappel des règles de bon sens. Chaque usager de la mer peut profiter de la mer en toute sécurité en se rappelant quelques consignes très simples, résumées au travers de l'acronyme M3V2, une tradition très... militaire !

  • Météo : S'informer sur les conditions météorologiques
  • Marée : Connaitre les marées
  • Moi : Se connaître soi-même avec par exemple son niveau de qualification pour la navigation, son état de santé, sa fatigue, etc.
  • VFI : Posséder et avoir sur soi un vêtement à flottabilité intégré (VFI)
  • VHF : Pouvoir alerter et donc posséder une VHF.

 

Crédit photo : Marine nationale/Alain Monot

Partager cet article

Commenter cet article