ActuNautique.com

Les ferries myFerryLink bientôt interdits d'accoster à Douvres ?

myFERRYlink.JPG

 

La fin s'approche t-elle à grands pas pour la liaison myFERRYlink, héritière de l'inénarable compagnie SeaFrance, la "SNCM" calaisienne ?

C'est du moins ce que l'on pourrait être conduit à penser, en apprenant la décision des autorités britanniques de la concurrence (Competition Commisson) qui viennent de se déclarer compétentes dans l'affaire Eurotunnel-SeaFrance.

Dans ce contexte, la CC pourrait tout bonnement interdire aux trois navires appartenant à Eurotunnel, mais opérés par myFERRYlink, d'accoster à Douvres, signant l'arrêt de mort de cette compagnie.

En décembre 2013, une première décision d'interdiction de ce genre avait été cassée en appel.

La cour d'appel avait alors demandé à la Competition Commission de démontrer qu'elle était bien compétente dans ce domaine pour prendre une telle décision, notamment si Eurotunnel avait bien repris SeaFrance ou seulement les actifs de cette dernière.

Pour cette dernière, l'exploitant du tunnel sous la Manche a bel et bien repris SeaFrance, au terme du montage intégrant l'exploitant myFERRYlink, géré sous forme de coopérative (Scop).

En apprenant cette nouvelle, Eurotunnel a fait part de son incompéhension, indiquant qu'il retirerait ses 3 ferries de cette liaison, si la Competition Commission "ne souhaite pas revoir avant sa décision finale son appréciation de la concurrence qui sévit actuellement sur le marché".

Au coeur de cette situation, le montage inventé lors de la faillite de SeaFrance, typiquement français, associant Eurotunnel à une coopérative d'anciens de Seafrance, habile s'il en est, mais qui ne semble pas correspondre à ce que l'autorité de la concurrence britannique semble souhaiter en matière de laisons transmache. 

Partager cet article

Commenter cet article

fred lefranc 24/03/2014 16:06

si on ne touche plus douvres avec nos navires plus personne n accostera a calais la messe est dites