ActuNautique.com

Photos - reprise des opérations de pompage sur le cargo Bremen

Ce matin, les opérations de pompage des cuves de fuel du cargo TK Bremen échoué sur une plage près d'Etel, qui avaient dû être stoppées hier soir, ont pu reprendre.

Les opérations de pompage seraient rendues "difficiles" par la configuration du cargo. Posé sur une plage étroite et meuble, aux abords d'une dune instable, il obligerait les véhicules affectés au pompage à stationner relativement loin de la zone de pompage.

L'ampleur de la pollution causée par le fuite d'un des réservoirs du TK Bremen n'est pas encore très précise mais serait toutefois relativement réduite et en tout cas, sans commune mesure avec une marée noire, mais toutefois très inquiétante pour les 40 exploitations ostréicoles de la ria d'Etel. 

Dans les dernières heures, cet échouement a engendré un battage médiatique sans commune mesure et poussé certains politiques à douter de la légalité de la décision du commandant du navire, de quitter le port de Lorient, malgré des conditions de mer difficiles.

Une posture qui démontre une fois de plus, beaucoup d'opportunisme et une incroyable méconnaissance de la mer : en cas de tempête, rester au port pour des navires de plus de 100m n'est pas forcément la meilleure décision à prendre, notamment selon la configuration du port, se mettre à l'abri en mer, à la cape, étant souvent un bien meilleur choix.

Un choix qui nécessite cependant une machine réactive et un équipage parfaitement rôdé à la manoeuvre.

L'enquête judiciare en cours devrait déterminer les différentes responsabilités, les opérations de pompage, de dépollution puis de renflouement, voire de démontage du bateau, étant à la charge de l'armateur.

 

cargo-Bremen-echoue-Etel-1.JPG

 

cargo-Bremen-echoue-Etel-2.JPG

 

cargo-Bremen-echoue-Etel-3.JPG

 

cargo-Bremen-echoue-Etel-4.JPG

 

cargo-Bremen-echoue-Etel-5.JPG

 

cargo-Bremen-echoue-Etel-6.JPG

 

cargo-Bremen-echoue-Etel-7.JPG

 

 

 

 Crédit photo : Marine nationale - Jerôme Hary - Maël Prigent

Partager cet article

Commenter cet article