ActuNautique.com

Les pieds des plaisanciers se tiendront bien avec l'Iguaneye

Lors du dernier Speed Shopping parisien du mois de septembre, ActuNautique.com était présent, à l'affût des derniers objets qui pourraient faire un tabac sur les pontons et dans les cockpits l'an prochain.

 

Parmi les nombreux produits exposés, nous avons craqué pour l'Iguaneye, une chaussure pas comme les autres qui pourrait bien détrôner les chaussures bateaux voire les tongues aux pieds de biens des plaisanciers. Nous avons rencontré Olivier Taco, designer, qui nous présente sa création.

 

Nicolas Venance (ActuNautique) - Olivier Taco, c'est quoi cette chaussure bizarre ?

 

Olivier Taco (Iguaneye) - Iguaneye, c'est une chaussure qui est quasiment aussi aérée qu'une tongue, mais qui contrairement à elle, permet de faire tous les mouvements. D'évoluer sur un sol accidenté, de courir, de se déplacer sur un pont de bateau humide. De descendre rapidement des escaliers. Elle est inspirée des indiens d'Amazonie qui trempaient leurs pieds dans la résine d'Hévéa pour protéger leur voute plantaire. A l'intérieur de la chaussure, il y a une semelle en liège et latex qui permet une parfaite ventilation.

 

Iguaneye.JPG

 

NV - Quelle utilité pour les plaisanciers ?

 

OT - La chaussure est réalisée en caoutchouc synthétique, plus écologique que le latex qui nécessite lui de tremper dans de l'amoniaque lors de sa transformation en Indonésie. Notre caoutchouc synthétique ne glisse pas du tout. C'est idéal pour les pontons ou les ponts de bateaux. L'Iguaneye pourrait donc bien convenir à des plaisanciers. Ce serait particulièrement idéal pour aller faire des courses au port, pour rester sur le bateau par temps calme. 

 

NV - Vous souhaitez la mort des tongues ?

 

OT - Loin de moi cette idée ! Les tongues sont des icônes vestimentaires. C'est un produit incroyable qui a été fait pour la plage. Il n'y a rien de mieux pour marcher sur le sable. Pour des sols accidentés, en devers, pour une marche un peu longue, pour courir : elles ne sont plus adaptées et c'est là que l'Iguaneye rentre en piste !


Partager cet article

Commenter cet article