ActuNautique.com

Les ports de plaisance bretons quittent la FFPP, leur secrétaire général claque la porte

appb-copie-1

 

Rififi dans le monde des ports de plaisance français.

 

C'est un véritable séisme que traverse actuellement la Fédération Française des Ports de Plaisance (FFPP), avec le départ de 60 ports bretons, appartenant à l'APPB, l'Association des Ports de Plaisance Bretons.

 

Ce drame syndical remonte au 19 décembre dernier, et a eu pour cadre l'Assemblée Générale de l'APPB, qui statutairement vote chaque année son appartenance à l'AFPP.

 

Sur une motion de son président, Patrick Dubois, directeur des ports du Morbihan, les adhérents ont voté leur départ de l'AFPP à une large majorité, 47 voix contre 7, la motion présentée par Jean Michel Gaigné, directeur du port de Saint Quai Portrieux et secrétaire général de l'APPB depuis 10 ans, consistant à rester à l'AFPP pour en faire évoluer le fonctionnement de l'intérieur, n'ayant pas su fédérer la majorité.

 

Par cette décision, l'APPB souhaite mettre en exergue un problème de gouvernance au sein de l'AFPP, notamment dans la gestion de son personnel, en particulier par rapport à certains dossiers en cours de procédure aux Prud'hommes.

 

Depuis cette assemblée générale houleuse, Jean Michel Gaigné avait tenté de faire se rapprocher les points de vue des uns et des autres, mais sans succès. Le 15 janvier dernier, une réunion entre le président de l'APPB et celui de l'AFPP, Serge Pallarès (Saint Cyprien - 66), n'a pas permis de faire bouger les lignes. Devant cet état de fait, Jean-Michel Gaigné a donc préféré démissionner de son mandat de secrétaire général de l'APPB, déclarant sur ActuNautique.com : "Même si je partage un certain nombre de critiques à l’encontre de la fédération sur la nécessité de réformer son fonctionnement, je considère que la participation de l’APPB au pilotage de la FFPP lui permet de peser sur les décisions qui sont arrêtées, et de contribuer à façonner avec détermination une structure qui réponde demain pleinement à nos attentes. Malheureusement, les velléités contestataires à l’encontre de la Fédération Française des Ports de Plaisance (FFPP) ont été cultivées avec soin et encouragées en toute hypocrisie, suscitant l’anathème à l’égard des Bretons et créant une véritable dissidence avec les autres associations régionales de ports de plaisance, lors de la dernière assemblée générale de la FFPP, à Paris".

 

Cette décision, affaiblit la FFPP en pleine négociation avec les services de l'Etat concernant les nouvelles modalités relatives à la taxe foncière des ports de plaisance, sachant que l'AFPP avait déjà vu le départ de ses rangs de 35 ports du Golfe de Gascogne, fédérés au sein de l'Association des Ports de Plaisance de l'Atlantique.

 

Avec un peu plus de 300 adhérents regroupés sur la Méditerranée et la Manche-Mer du Nord, la FFPP reste cependant de très loin le seul organisme représentatif du secteur.

 

Désormais autonome, l'APPB a de facto perdu la soutien juridique de l'AFPP. Il semble selon nos informations, qu'elle souhaite entamer des réunions auprès des services de l'Etat, afin de faire reconnaître se représentativité.

 

Un bien beau challenge quand on sait que ces derniers ont une Sainte Horreur du syndrôme du village Gaulois...

 

 

=> toute l'actualité des ports de plaisance sur ActuNautique.com

 

 

jean michel gaigné Jean Michel Gaigné S'explique Sur Sa Démission Du Poste De Secrétaire Général De L'APPB

 

Partager cet article

Commenter cet article