ActuNautique.com

Les Voies Navigables de France récompensées lors de Pollutec

Voies navigables de France a reçu le prix « coup de cœur du Jury 2011» dans la catégorie Biodiversité,  lors de la remise des Prix Entreprises &  Environnement par le ministère du développement durable et l’ADEME, à l’occasion du salon Pollutec qui avait lieu du 29 novembre au 2 décembre 2011 à Paris-Nord Villepinte.  

Le Directeur général de Voies navigables de France, Marc Papinutti, et la Directrice interrégional du Nord-Est, Corinne de la Personne, se sont ainsi vu remettre  le trophée COUP DE CŒUR DU JURY POUR LA BIODIVERSITE  par la Commissaire générale au développement durable, Dominique Dron.   

VNF.JPG

«VNF est particulièrement touché par ce Prix qui vient récompenser des années de travail et de recherche sur les bonnes pratiques de gestion en faveur du maintien de la biodiversité et du fonctionnement des écosystèmes. L’utilisation de matériaux naturels et renouvelables pour la protection des berges vise à reconnecter le milieu  aquatique avec le milieu terrestre et apporte un bénéfice pour la biodiversité, en particulier la productivité et la diversité piscicole. Ces techniques végétales se généralisent peu à peu sur l’ensemble du réseau des voies navigables» se félicite Marc Papinutti. 

«Aujourd’hui je pense plus particulièrement à l’ensemble des agents de la direction interrégionale du Nord-est qui ont su depuis 10 ans mettre en place cette démarche d’ingénierie écologique exemplaire, dans le cadre du Système de Management Environnemental certifié ISO 14001» ajoute Corinne de la Personne.

En effet, la structure même de la voie d’eau lui confère une particularité très singulière, puisqu'elle est à la fois une infrastructure de transport et un milieu vivant. Le développement du transport fluvial est donc intimement lié à la préservation de la ressource aquatique et des écosystèmes liés au canal.

La Direction Interrégionale du Nord-Est de VNF, certifiée ISO 14001  expérimente depuis une dizaine d'années  une démarche d'ingénierie écologique basée sur le recours aux techniques végétales pour la restauration des berges de canaux et de rivières.  

Ce procédé vise à  reproduire les caractéristiques d'une berge naturelle, mais aussi à  favoriser les continuités écologiques en rétablissant des connexions entre les milieux aquatique et terrestre dans la logique des trames verte et bleue. 

S'appuyant sur la qualité d'enracinement des plantes pour stabiliser la berge, il permet de remplacer les procédés classiques(palplanches en acier, béton) par des matériaux naturels et renouvelables (bois, géotextiles de coco et végétaux).  

Les bilans tant écologique que CO2 et économique de ces techniques sont très favorables. Offrant de nouveaux services de régulation des écosystèmes et de développement des activités récréatives,  ces pratiques constituent une approche innovante tout à la fois pour la voie d’eau, les écosystèmes et les territoires.  

En outre, afin d'améliorer le retour d'expérience sur la performance environnementale de ces techniques et de développer les compétences de ses personnels, la Direction Interrégionale du Nord-Est a inscrit cette expérimentation sur les techniques végétales dans une démarche de management environnemental, certifiée ISO 14001. Elle a acquis depuis une véritable reconnaissance nationale sur la maîtrise de cette pratique innovante et prometteuse.

 

Partager cet article

Commenter cet article