ActuNautique.com

Mini Transat - coup de théâtre, l'étape Douarnenez-Sada annulée !

Décidément, cette édition 2013 de la Mini Transat n'est pas ordinaire !

 

Alors que la flotte de la Mini Transat avait déjà avalé près des deux tiers du golfe de Gascogne, les fichiers météo ont montré une nouvelle aggravation des conditions par rapport à ce qui était prévu au moment de lancer le départ. La direction de course a pris ce soir à 19h la décision d’annuler cette première manche pour permettre aux concurrents de regagner un port en toute sécurité.

 

voilier 6.50 mini transat etape douarnenez sada

 

Plusieurs paramètres sont intervenus dans la décision finale. Tout d’abord, soucieuse de préserver la sécurité des concurrents les plus attardés (qui sont aussi souvent les moins expérimentés), la direction de course, lors de la vacation du matin, a conseillé à ceux d’entre eux qui se trouvaient encore trop éloignés de l’arrivée de faire route plein sud en direction de la côte cantabrique et de Gijon où les conditions devraient être beaucoup plus maniables.

 

Ce faisant, près de quarante concurrents ont immédiatement décidé de faire route vers le port asturien. Dans ces conditions, l’équité sportive de l’épreuve risquait d’être mise à mal. Par ailleurs, si les premiers protos étaient quasiment assurés de pouvoir parvenir à Sada avant l’arrivée du mauvais temps, la situation était beaucoup plus critique pour le groupe de tête des bateaux de série, situés à 16h à 90 milles environ de l’entrée de la ria de Sada.

 

Une fois que tous les bateaux seront en sécurité dans les ports cantabriques, l’organisation prendra les mesures les plus appropriées pour donner au plus vite un nouveau départ à destination de Lanzarote.

 

=> toute l'actualité de la Mini Transat sur ActuNautique.com

 

Partager cet article

Commenter cet article

Daniel Bonnefoy 31/10/2013 21:20

Annuler une étape de 300 milles alors que les premiers sont à une vingtaine de milles de l'arrivée est une première. Cela me parait plus que discutable.
En effet, avec un vent de sud-ouest, l'organisation pouvait deviner qu'il était plus facile de se rendre à Gijon plutôt que Sada situé plus dans l'ouest.
Dans ce cas, les premiers voiliers seraient arrivés la nuit dernière et les derniers cette nuit.
Normalement, il s'agit d'une course et c'était agir en bon marin que de choisir de venir s'abriter sous le vent de la cote espagnole. L'équité sportive n'est donc pas respectée.