ActuNautique.com

Mini Transat - les grandes ambitions de Louis Segré sur Cyclo Surf Globe Skipper

louis segre sur cyclo surf globe skipper au depart de la mini transat 2013 a douarnenez

 

Alors que le départ de l'édition 2013 de la Mini Transat est donné ce matin, ActuNautique a rencontré Louis Segré sur Cyclo Surf Globe Skipper, qui partage avec nous ses impressions et ses ambitions.

 

Louis, à quelques heures du départ, comment abordes-tu cette Mini Transat ?

 

Louis Segré - C'est la première fois que je m'aligne au départ d'une Mini Transat et même d'une transat d'ailleurs. Je suis plutôt serein, la préparation s'est bien passée. Je dispose d'un bateau qui est hyper fiabilisé, qui a dejà fait 3 fois la transat. J'ai toute confiance. Et de mon côté, je suis prêt. 

 

Que représente pour toi le fait de participer à ta première transat ?

 

Louis Segré - C'est tout d'abord une super compétition. J'y vais tout d'abord pour la compétition. Jusqu'à présent, cela s'est bien passé, alors je me dis que cela peut continuer sur la Mini Transat ! Le fait de la faire sur un Mini 6.50, je trouve que c'est aussi formidable. C'est un format de bateau fantastique ! Tout d'abord la compétition, et ensuite l'aventure aussi, bien sûr...

 

Sachant qu'à la base, tu as découvert la voile... un peu par hasard !

 

Louis Segré - Effectivement, quand je suis arrivé à La Rochelle, je devais avoir 8-9 ans. On avait le choix entre le rugby et la voile. J'ai commencé par le rugby qui ne m'a pas branché plus que cela, alors je me suis tourné vers la voile qui a été une révélation ! Sport étude, le circuit dériveur assez classique par la suite. 

 

Quel est le plaisir et l'avantage de naviguer sur un Mini 6.50 ?

 

Louis Segré - Le gros avantage tout d'abord est le budget. Un Mini 6.50 est un bateau relativement accessible financièrement, et ça c'est important !! En dehors de cette considération, c'est un bateau incroyable, qui procure des sensations extraordinaires en navigation. Des sensations que l'on ne retrouve peut être que sur un dériveur, tout en étant au large !! Le Mini 6.50 est un bateau magique, et pour mes projets à venir, je les vois plus en Mini 6.50 qu'en autre chose ! 

 

Justement, en parlant de projets, qu'envisages-tu après la Mini Transat 2013 ?

 

Louis Segré - La Mini m'a coûté un peu cher, alors derrière la Mini, il va falloir que je termine mon école, je suis encore étudiant à l'Ecole Centrale, à Nantes, puis que je fasse un stage de 6 mois en entreprise, et après que je me mette à travailler pour rembourser mon emprunt ! 

 

Quelles sont tes ambitions sur la Mini Transat 2013 ?

 

Louis Segré - J'aimerais bien être dans le Top 5 !! Je vais tout faire pour...

 

Sachant que c'est l'aboutissement d'un rêve j'imagine...

 

Louis Segré - Carrément. Cela fait très longtemps que je rêve d'y participer... Quand je faisais de l'Optimist et du 420, j'y pensais déjà !! A l'époque, la Mini partait de La Rochelle. Je voyais la flotte quitter le port et je me disais à chaque fois que j'en ferai partie ! Et cette année, j'en fais partie !!

 

=> l'actualité de la Mini Transat sur ActuNautique.com

=> autres articles sur Globe Skipper

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article