ActuNautique.com

Naufrage d'un chalutier au large de l'Aiguillon (85)

Mercredi 11 juillet, le chalutier Aramis a perçu des fusées rouges tirées depuis la pointe de l'Aiguillon (85) et, s'étant rendu sur place, a découvert un canot de survie avec à son bord un naufragé, en l'occurrence, la patron du "Malois", un chalutier qui avait sombré dans la nuit.

 

L'équipage de l'Aramis a récupéré le naufragé et prévenu le Crossa Etel (en photo). Le naufragé a été ramené au port du Pavé et pris en charge, son état satisfaisant, n'inspirant aucune inquiétude.

 

Le naufragé a expliqué que son bateau de 9 mètres était tombé en panne dans la nuit, qu'il avait dérivé vers les bouchots et avait été endommagé à ce moment.

 

Cross-Etel.JPG

 

Voyant que son bateau prenait l'eau, le patron a quitté celui-ci pour prendre place dans son canot de survie vers 02h00 du matin. Le CROSSA Etel a dépêché sur zone une embarcation des pompiers afin de relocaliser l'épave du chalutier. Les pompiers ont confirmé que le chalutier était dans les bouchots, à l'ouest de la pointe de l'Aiguillon et qu'une légère irisation était constatée sur place, vraisemblablement de l'huile des treuils.

 

Le chalutier contenait 1000 litres de gasoil lors de son naufrage mais aucune fuite de carburant n'a été constatée.

 

Partager cet article

Commenter cet article