ActuNautique.com

Nautic 2012 - les nouveaux voiliers de croisière (2/6)

L’attention portée par les architectes et les bureaux d’études des constructeurs à la conception d’unités de croisières, procurant autant de plaisir aux équipiers qu’aux passagers, porte aujourd’hui ses fruits, confirmant la tendance de la saison passée avec des voiliers ne sacrifiant pas leurs performances sur l’autel du tout confort. 

 

La meilleure façon de s’en rende compte est d’observer avec quelle ingéniosité la descente, frontière symbolique, mais visuelle, entre l’espace de navigation extérieur et la zone de repos intérieure, s’estompe sur nombre de nouveautés. Sans encore atteindre le rêve avoué d’un croiseur de plain-pied, les nouvelles unités tendent indéniablement vers ce type de configuration, multipliant pour y parvenir astuces et innovations. 

 

L’exemple le plus radical de cette tendance reste le Bénéteau Sense 46 qui vient enrichir l’offre visionnaire du leader mondial. Il reprend donc les grandes lignes de la gamme, privilégiant la circulation de la plateforme de bain vers le carré intérieur largement ouvert sur le cockpit. Le chantier vendéen prouve ainsi que son concept, qui cherche à reproduire sur un monocoque l’art de vivre d’un catamaran, s’adapte parfaitement à un croiseur de moins de 15 m. 

 

sense-46-beneteau.JPG

 

Chez Jeanneau, deux nouveautés viennent faire valoir qu’aux Herbiers aussi l’imagination va bon train. Le nouveau Sun Odyssey 41 DS – pour Deck Saloon —, doté d’impressionnants volumes intérieurs et d’une majestueuse cabine propriétaire est une première sur une unité de cette taille. Espace et confort sont associés à une ligne élégante soulignée par un roof protecteur qui réussit à rester discret. Le Sun Odyssey 469, l’autre nouveauté Jeanneau, est d’un tout autre style. Carène à bouchain, grand cockpit largement ouvert sur l’océan, manœuvres rassemblées près du barreur, possibilité de loger jusqu’à 4 cabines indépendantes. Ce grand voilier familial synthétise tous les progrès du design et de l’ergonomie exemplaire d’une gamme pensée pour les grandes escapades.

 

 Jeanneau-Sun-Odyssey-41DS-copie-1.JPG

 

Moins extrémiste dans ses choix, L’Océanis 55 — présenté en avant-première au Nautic —, reprend à son compte une bonne part des innovations du bureau d’étude en matière d’espace à vivre, comme en témoigne cette impressionnante cabine avant dotée d’une salle de bain ouverte avec une cabine de douche séparée. On remarque aussi les nombreuses possibilités d’emménagement permettant d’accueillir à bord jusqu’à quatre couples et deux membres d’équipage ! D’apparence plus classique, le Dufour 500 GL,présenté par le très célèbre chantier rochelais, longtemps fer de lance et meilleur représentant du savoir-faire français ,est non seulement abouti, mais aussi innovant. Il suffit pour s’en convaincre d’observer la cuisine extérieure parfaitement intégrée dans l’aménagement du cockpit ou encore le traitement ingénieux de l’implantation de l’enrouleur de génois et du davier escamotable. Autant d’astuces qui - conjuguées avec les panneaux de ponts flush, l’intégration des manœuvres dans le pont et la modularité des aménagements - font du Dufour 500 GL un yacht qui marquera sa génération. Enfin et surtout, le chantier arrive à Paris avec une autre première mondiale : le Dufour 410, qui sera dévoilé à l’ouverture du Nautic.

 

Dufour-500.JPG

 

Du côté des Italiens on allonge encore la foulée avec le Grand Soleil 43 qui confirme l’excellente réputation de la marque habituée aux unités performantes et haut de gamme. Doté d’emménagements certes bien plus classiques, mais lumineux et contemporains, le croiseur transalpin propose une très belle cabine propriétaire logée dans la partie avant. Le pont libéré des manœuvres, très épuré, est une invitation au farniente. Un sentiment renforcé par un tableau arrière ingénieux qui se déploie au mouillage, laissant apparaître une plateforme de bain affleurant le niveau de l’eau. 

 

Chez son désormais partenaire germanique, le style diffère. Bavaria continue d’étoffer son offre avec le Cruiser 33 et le 42 Vision. Issu du 32, le Bavaria Cruiser 33 voit son cockpit remanié avec un accès à la jupe plus aisé et une grande table centrale. Le Bavaria 42 Vision, s’inscrit dans la lignée du 46, présenté en cours d’années et retenu pour l’élection « Yacht of the Year », avec un cockpit transformable en un beau bain de soleil.

 

bavaria-33-cruiser.JPG

 

Une modularité que l’on retrouve sur le magnifique Hanse 575, qui sera à coup sûr l’une des principales attractions du Nautic. Navire amiral du chantier allemand, il adopte une ligne contemporaine et multiplie les panneaux de pont affleurant. Sous la zone arrière du cockpit légèrement surélevée et réservée au skipper se cache, comble du luxe, un garage pour l’annexe qui s’ouvre au mouillage libérant l’embarcation et dévoilant une large plage de bain.

 

ACCEDER CI-DESSOUS AUX 6 ARTICLES DU DOSSIER

sun odyssey 469
1/6 => Nouveautés voile présentées au salon
sense 46 beneteau
2/6 => Nouveautés voiliers de croisière
J70
3/6 => Nouveautés voiliers de course-croisière
helia-44-fountaine-pajot-copie-1.JPG
4/6 => Nouveautés multicoques
hobie cat 14
5/6 => Nouveautés voile légère
Revolution 22-copie-1
6/6 => Nouveautés voiliers inclassables...

 

Partager cet article

Commenter cet article