ActuNautique.com

Vidéo - nouveaux actes de piraterie des baleiniers nippons contre un navire de Sea Shepherd

Sea Shepherd bloquant la cale du Nisshin Maru depuis une semaine, entraînant l'interruption de la chasse à la baleine depuis lors, les baleiniers nippons sont passés à l'attaque, violant toutes le conventions maritimes en vigueur...

 

L'attitude des baleiniers nippons dans les mers australes doit-elle inciter à un boycott des produits japonais ?

 

Telle est la question que de plus en plus d'ONG se posent, au regard du mépris récurrent des autorités japonaises face au tollé mondial qu'engendre le massacre des cétacés pratiqué par sa flotte baleinière chaque année.

 

Ce d'autant plus que la flotte baleinière nippone a recours à des pratiques d'abordage en mer formellement interdites par toutes les réglementations en vigueur, comme les vidéos le démontrent sans ambiguité aucune.

 

 

=> autres vidéos étonnantes
=> accéder à la Web TV YouTube, d'ActuNautique.com 

 

En attendant, les deux navires de Sea Shephard, sans violence aucune, sont parvenus depuis une semaine à bloquer l'accès à la cale du funèbre Nisshin Maru, stoppat de facto toute les opérations de massacre en cours.

 

Peter Hammarstedt, le capitaine du Bob Barker, déclare sur ActuNautique.com : "La stratégie de base de nos campagnes de défense des baleines de l’Antarctique est de bloquer la cale du Nisshin Maru et de s’assurer qu’aucune baleine morte ne soit hissée dans cet abattoir flottant : nous avons atteint cet objectif. Nous allons continuer à bloquer l’accès à la cale de halage de ce navire de braconnage, et poursuivrons implacablement notre mission de protection des baleines et du caractère sacré du Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral".

 

Durant le mois de janvier, la flotte de Sea Shepherd a tenu tête au Nisshin Maru pendant neuf jours au total, et a pu surveiller les braconniers depuis l’hélicoptère du Steve Irwin pendant deux jours supplémentaires.

 

En outre, en comptant les trois jours qu’il aurait fallu aux baleiniers pour retourner vers leur zone de chasse auto-attribuée après en avoir été chassés, Sea Shepherd estime que la flotte baleinière japonaise n’a pas pu tuer de baleines pendant au moins 14 jours en janvier.

 

Avec la moitié du mois de janvier perdue, le programme de surveillance mis en place par le Gouvernement Australien, et les mauvaises conditions météorologiques rendant la chasse difficile, voire impossible, ce mois a été désastreux pour la flotte baleinière. En général les baleiniers attendent beaucoup du mois de janvier, qui est souvent le plus profitable. Et pour Sea Shepherd ce mois de Janvier 2014 est jusqu’ici le meilleur réalisé, en dix ans passés à tenter de faire respecter le moratoire international de 1986 sur la chasse commerciale.

 

Étant donné que dans un "bon" jour, les baleiniers tuent en moyenne 25 baleines, Sea Shepherd estime que l’Opération Relentless a permis de sauver jusqu’ici environ 350 baleines.

 

=> autres articles sur Sea Shepherd
=> autres articles sur la chasse aux baleines 

 

Partager cet article

Commenter cet article